Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
elephants and bees project
Abeilles VS Éléphants
Innovation - Société

Abeilles VS Éléphants

09 Mai 2017

Les éléphants comptent parmi les plus grands dévastateurs des cultures africaines. Pour les tenir à l’écart, une zoologiste a trouvé plus fort que les pachydermes : les abeilles.

En effet, les petites ouvrières auraient une fâcheuse tendance à piquer les éléphants à l’intérieur de leurs trompes, un endroit particulièrement sensible. Ainsi, 94% des éléphants s’éloignent au simple sont du bourdonnement des abeilles. De là est née l’idée de créer une barrière naturelle de ruches atour des zones de culture. Une première expérimentation menée en 2009 ayant donné de très bons résultats, le dispositif imaginé par la zoologiste Lucy King, a essaimé dans plusieurs pays africains, et même au Sri Lanka, en Inde ou en Thaïlande.

Avantages en série

Les cultures sont ainsi bien protégées, et les éléphants aussi, car les agriculteurs n’hésitaient plus à prendre le armes pour préserver leurs champs. Mais les avantages ne s’arrêtent pas là :
– les abeilles contribuent à revitaliser l’écosystème local,
– augmentent la productivité des exploitation de 15 à 35%,
– et leur production de miel offre une source complémentaire de revenus aux agriculteurs. Le miel est commercialisé sous le marque « Elephant friendly honey » (miel profitable aux éléphants).

Preuve que quand l’homme met la nature à profit, tout le monde peut être gagnant !

Ajoutez votre commentaire

*