Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

AirCarbone : le plastique fait peau neuve

06 Mar 2014

newlight-plastic-usatodayLa société américaine Newlight Technologies pourrait révolutionner l’industrie plastique avec AirCarbone : un plastique fabriqué à partir de gaz à effet de serre.
On connaissait déjà les bioplastiques, fabriqués à partir de végétaux comme la canne à sucre. Mais ces nouveaux plastiques, s’ils sont plus vertueux que ceux fabriqués à partir de pétrole, empiètent sur les terres réservées aux forêts ou à l’alimentation humaine. AirCarbone est tout différent car il est fabriqué uniquement à partir de gaz à effet de serre, qui sans cela, serait rejeté dans l’atmosphère.
AirCarbon fait d’une pierre deux coups en :
– offrant une alternative crédible au pétrole,
– captant des gaz à effet de serre, jouant ainsi un rôle dans la baisse de émissions.

Comment ça marche ?
La plastique AirCarbon est un polymère (proche du polypropylène), fabriqué à partir de l’oxygène contenu dans l’air et de gaz à effet de serre concentrés et liquéfiés, issus de centrales énergétiques, d’exploitation agricoles ou encore d’usine de traitement d’eau. A l’aide d’un biocatalyseur innovant, les gaz sont séparés et réassemblés afin de former des molécules de plastique. Le tout, pour un coût aussi compétitif que celui des plastiques issu du pétrole.

Les avantages
– Un plastique « carbon-négative » qui, une fois produit à grande échelle, contribuera à diminuer les gaz à effet de serre contenus dans l’air.
– De nombreuses applications possibles. AirCarbon peut réaliser autant d’objets que le plastique classique. Une chaise sera bientôt fabriquée, en partenariat avec un grand constructeur de meuble, ainsi que des coques de Smartphones, en collaboration avec Virgin Mobile.
– Biodégradable et recyclable.

Aux Etats-Unis, 2 installations sont déjà opérationnelles et récupèrent le méthane issu de fermes laitières. D’autres devraient bientôt suivre. Jusqu’à remplacer complètement le plastique issu du pétrole ? On ne peut que l’espérer.

2 commentaires
  1. Je suis presque sûre que ceux qui ont déjà un systèmes de digestion anaérobie opérationnels utilisant la biomasse de l’industrie agricole serait intéresser par l’idée de transformer leur émanations de co2 issus de la combustion du méthane qu’ils brûle pour avoir une source d’énergie plus propre que le pétrole pour en faire des produits écolo qui stock le carbone. https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/changements-climatiques/initiative-mondiale-methane-agriculture.html

Ajoutez votre commentaire

*