Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Après les voitures, partagez les batteries !
Société - Tech

Après les voitures, partagez les batteries !

29 Sep 2017

A Taiwan, la startup Gogoro réinvente l’autopartage en proposant de mutualiser les batteries plutôt que les véhicules.

En achetant un scooter chez Gogoro à Taipei, le client obtient l’accès à un réseau de recharge électrique. Au lieu de se garer pour charger son véhicule à une station, il peut y passer pour échanger sa batterie vide contre une batterie pleine. Une application aide à localiser et réserver des batteries, qui sont pour certaines rechargées grâce à l’énergie solaire. Concept simple qui permet :
– d’économiser le temps de recharge,
– et de partager les batteries plutôt que le véhicule.

En Europe, Gogoro est aussi présent, mais avec une offre de scooters en libre-service sous la marque « Coup ». Chaque véhicule est connecté, permettant d’accéder à distance aux informations comme son taux de charge, sa localisation etc. Ainsi, c’est l’équipe de Coup qui s’occupe de recharger les batteries vides, et il n’y a pas de borne spécifique comme pour les Auto’lib.

Entre possession et partage

La possession d’un véhicule peut être une source de fierté ou une preuve de richesse dans certains pays. On estime que les pays en voie de développement vont connaître une augmentation du nombre de propriétaires dans les décennies à venir. À l’horizon 2020 déjà, la Chine devrait doubler sa part de marché, avec un taux de motorisation pour 1 000 habitants en hausse de 13% par an. C’est pourquoi, Horace Luke, ancien innovateur pour HTC et PDG de Gogoro, a souhaité développer une expérience de partage pour la batterie, plutôt que d’automobile.

Une démarche qui pourrait s’avérer utile dans d’autres pays, où les véhicules électriques se développent et la question de leur charge se fait chaque jour plus pressante.

Ajoutez votre commentaire

*