autolibAprès Paris, Lyon, Bordeaux et bientôt Indianapolis (US), Vincent Bolloré lance ses Blue Cars dans les rues de Londres. Un pari ambitieux.

Sélectionné l’an dernier dans le cadre d’un appel d’offre pour exploiter et développer le réseau de bornes de recharges de la capitale anglaise (1400 bornes à ce jour), le groupe Bolloré va y introduire ses Blue Cars. L’objectif :
– porter le nombre de bornes à 6000 d’ici 2018,
– déployer 100 Blue Cars fin 2014,
– et 3000 à terme.

Un défi qui s’annonce difficile à relever, compte tenu que :
– contrairement à ses précédents projets, celui-ci n’émane pas d’une volonté de la municipalité, comme tient à le préciser Leon Daniels, directeur de Transport of London : « Nous soutenons l’autopartage, qui est une bonne solution pour les problèmes de circulation et de pollution de Londres, mais pas un projet en particulier contre un autre. L’initiative de Bolloré est entièrement privée ». Ainsi le groupe devra mener d’âpres négociations avec chacun des 33 Boroughs que compte la ville pour obtenir des emplacements ;
– Londres est 12 fois plus étendue que Paris, rendant le maillage et le déploiement du service à l’échelle de la ville d’autant plus complexe.

Pourtant Vincent Bolloré affiche son optimisme et estime que, fort de son expérience parisienne, il pourra rentabiliser son investissement de 120 millions d’euros d’ici 3 ans.

Deux questions demeurent : les londoniens sont-ils prêts à accepter une innovation française ? sont-ils prêts à voyager électrique ?

Ajouter un commentaire

*

Archives