Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Bordeaux pont de pierre
Bordeaux : de plus en plus attractive
Société

Bordeaux : de plus en plus attractive

29 Août 2017

Ville préférée des français, la plus tendance au monde, où il faut s’installer pour bien vivre… Bordeaux prend la tête d’un florilège de classements d’attractivité. C’est aussi une cité où il fait bon vivre, véritable laboratoire de la ville durable.

L’Observatoire des villes vertes classe la capitale girondine parmi le top cinq des villes les plus investies dans le développement et l’amélioration de leur patrimoine végétal en 2017. Ce sont 9,5 millions d’euros (soit 2% du budget communal) qui ont été dédiés à la verdure en 2016 pour multiplier les jardins partagés, parcs et trottoirs vivants.

La biodiversité revêt une importance particulière au sein de ces espaces verts. La métropole a en effet ouvert la voie du « zéro phyto » en 2010 pour les débarrasser de tout pesticide. L’initiative lui a valu un label ÉcoJardin en janvier 2017, attribué selon des critères de gestion des sols, de l’eau et de la biodiversité. Outre cette mesure, la ville privilégie les essences locales pour ses plantations, arrose ses parcs au goutte à goutte pour arroser uniquement là où c’est nécessaire, et est labellisée refuge LPO (Ligue de protection des oiseaux) grâce à plus de 200 refuges pour oiseaux.

En piste !

En matière de mobilité, le fief d’Alain Juppé n’est pas en reste. La ville expérimente notamment un secteur sans voiture sur le pont de pierre depuis début août, et s’enorgueillit déjà de sa réussite après deux semaines :
– plus de 90 000 cyclistes comptabilisés,
– temps de parcours inchangés pour les voitures,
– hausse du nombre de piétons et joggeurs.

Avec plus de 160 km de pistes cyclables intra muros, Bordeaux grimpe à la 6ème place du classement des villes les plus cyclables de France (8ème en 2015). Le Plan Vélo Métropolitain approuvé en 2016 prévoit de porter la part du vélo à 15 % des transports en 2020. Des délégations observent actuellement les bonnes pratiques à Copenhague, première du classement.

Plus que les routes, la métropole a vocation de dé-carboniser son port. Avec le plan Péépos (Port à énergie et économie positives), le port souhaite :
– réduire de 20 % les gaz à effet de serre générés par son activité,
– diminuer de 20 % sa consommation énergétique,
– atteindre une part de 20 % d’énergies renouvelables dans son mix.

Ecoquartier Ginko Bouygues Immobilier Bordeaux métropole
Le premier écoquartier de Bordeaux, Ginko.

« Capable de s’adapter »

Cette année, la grande métropole du Sud Ouest gastronome met les pieds dans le plat de la transition alimentaire. Le thème est au menu de trois festivals cet été :
– Fermes d’Avenir Tour (14-16 août) s’arrêtait à Blanquefort pour sensibiliser les participants à l’agroécologie et la permaculture,
– Slowfest (30 août à Saint-Médard-en-Jalles et 2 septembre à Ambarès-et-Lagrave) propose des ateliers de cuisine slowfood à partir de produits bio et locaux avec des modes de préparation non énergivores,
– et Climax (7-10 septembre), festival 100 % veggie aux conférences et débats axés sur la production industrielle, la malbouffe, le gaspillage, etc., avec entre autres invités, Nicolas Hulot.

Bordeaux, c’est aussi un lieu d’impulsions citoyennes, avec en son cœur l’espace Darwin, un écosystème dédié au développement durable et à l’économie responsable. Dans ce bâtiment fonctionnant entièrement grâce aux énergies renouvelables, il y a de la place pour tous : entrepreneurs sociaux, indépendants, associations, artistes, visiteurs, sans-abris… Cet espace expose sa vision de la ville intelligente : une ville autosuffisante et collaborative. Capable de s’adapter, en somme.

Ajoutez votre commentaire

*