Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Ces animaux qui Tweetent

23 Jan 2014

shartsPour sensibiliser l’opinion publique sur le sort de certaines espèces ou prévenir des attaques, les animaux débarquent sur Tweeter. Rencontre avec un blaireau, 4 éléphants et 338 requins.

BG le Blaireau
«Bonjour. Je m’appelle «BG», le premier blaireau à tweeter en direct de mon enclos high-tech au zoo de Johannesburg». Un petit tweet pour BG, un grand tweet pour les blaireaux. Depuis le 14 juin 2013, BG tweete plusieurs fois par jour. Comment ? Des capteurs placés tout autour de son enclos déclenchent une phrase préenregistrée chaque fois qu’il s’approche d’une zone particulière. Mais BG pense aussi aux autres et tweete également sur ses voisins lions, pingouins ou girafes. Une campagne de communication originale et efficace pour le Zoo de Johannesburg. BG compte déjà plus de 10 000 followers.

Un éléphant, ça tweet énormément
Depuis le début de la semaine dernière, Carlos, Kimani, Tyson et Evgeni ont envahi la toile. L’opération menée par l’ONG Space for Giant au Kenya, vise à sensibiliser le grand public sur les conditions de vie de ces animaux. Chaque éléphant a son propre compte. A suivre sur #Elephantslive. Dernier Tweet en date de Evgeny : « Bonjour ! Désolé je n’avais plus de réseau ces derniers temps. Je suis sain et sauf. je prends mon petit déj’ ici au Mpala ». Nous voilà rassurés.

Les Tweets, sur la trace des requins
Les autorités australiennes ont équipé 338 requins d’émetteurs qui envoient un Tweet dès qu’ils s’approchent à moins d’un kilomètre de la côte. Précis et immédiat, le Tweet se révèle bien plus efficace que les méthodes actuelles et pourrait épargner la vie de nombreux squales qui vont s’empêtrer chaque jour dans les filets qui protègent les plages. Certains s’inquiètent cependant que ce système ne fasse des requins des proies trop faciles, encourageant leur extermination.

De l’insolite, de la communication, de l’utile, du plus préoccupant… Les animaux qui tweetent n’ont pas finir de faire parler… et de tweeter.

Ajoutez votre commentaire

*