Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Polyethylène
Cette larve dévoreuse de plastique
Innovation

Cette larve dévoreuse de plastique

26 Avr 2017

Et si des chercheurs avaient trouvé la solution à la pollution plastique qui mine notre planète ?

Une équipe de chercheurs du Centre espagnol de la recherche nationale (CSIC) vient de dévoiler une spécificité étonnante de la Galleria Mellonella, une larve de papillon très répandue, notamment utilisée pour la pêche : elle est une insatiable dévoreuse de polyéthylène !

Gloutonne

Dans leur article publié dans la revue américaine Current Biology, les chercheurs ont observé que, laissé au contact des larves pendant 12h, un sac plastique avait vu sa masse réduite de 92 milligramme. Cela peut sembler peu, mais c’est « extrêmement rapide » soulignent les chercheurs. À titre de comparaison, des expériences similaires menées avec des bactéries ne constataient une dégradation que de 0,12 milligramme par jour.

Espoir

Les chercheurs soupçonnent que la larve ne fait pas qu’ingurgiter le plastique mais qu’elle le transforme chimiquement grâce à ses glandes salivaire. Ceci ouvrirait la porte à la fabrication de cet enzyme « à échelle industrielle grâce à la biotechnologie » anticipe Paolo Bombelli, co-auteur de l’étude. Un vraie lueur d’espoir, quand on sait que des centaines de millions de tonnes de déchets plastiques peuplent nos océans et mettront des siècles à se désintégrer.

Ajoutez votre commentaire

*