Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Une étude dévoile l'existence d'une nouvelle Amazonie
Découverte d’une nouvelle Amazonie
Société

Découverte d’une nouvelle Amazonie

15 Mai 2017

Une équipe de 31 chercheurs a publié vendredi une étude aux conclusions étonnantes : 467 millions d’hectares de forêts n’étaient pas encore répertoriés, soit l’équivalent de l’Amazonie.

Comment est-ce possible ? La détection des surfaces forestières se fait par le biais d’images satellites. Or, les algorithmes actuels ne parviennent pas à rendre compte des surfaces boisées situées en milieu aride : la végétation y est relativement éparse et la plupart des arbres y sont dépourvus de feuilles. Les chercheurs se sont donc penchés sur 210 000 clichés haute définition issus de Google Earth. Un travail aussi colossal que minutieux qui a débouché sur une conclusion étonnante :
– dans ces milieux arides qui représentent près de 40% de la surface de la planète, la surface forestière étaient sous-estimée de 40%.
C’est donc l’équivalent de l’Amazonie qui fait soudain surface.

Quelles conséquences ?

« Nos calculs ne modifient en rien le fait qu’on observe une augmentation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, en partie liée à la déforestation » précise Jean-François Bastin, membre de l’équipe de chercheurs. Mais cette découverte représente une opportunité pour :
– mieux comprendre le cycle global du carbone,
– procéder à une reforestation dans ces terres arides et inhospitalières, qui ne connaissent pas l’expansion urbaine, et n’entrent pas en compétition avec l’agriculture,
– lutter contre la désertification et la perte de biodiversité de ces zones.

Et dire qu’on pensait tout connaître de notre Terre…

1 commentaire
  1. Oui, les chercheurs ont toujours sous évalué les surfaces végétales ET leur impacts…. Les chiffres donnés ont été plus POLITIQUES qu’écologiques!…
    Le GIEC a BEUCOUP sous évalué les émissions de méthane provenant de l’activité et des pratiques de production de l’homme…
    Il faudra revoir tous les modèles de prévisions météorologiques!…
    Il faut aussi revoir les pratiques écologiques « soutenues » par certains…
    Et STOPPER les décisions politiques urbaines et d’aménagements du territoire…
    Protéger l’eau, planter des haies et replanter des espaces boisés, végétaliser nos villes, diminuer fortement TOUTES LES CATEGORIES de produits phytosanitaires, limiter l’érosion des sols, privilégier les achats locaux,
    Il faut RETROUVER NOS RACINES!…

Ajoutez votre commentaire

*