Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Écart salarial : former les femmes à la négociation
Société

Écart salarial : former les femmes à la négociation

05 Oct 2017

Boston forme gratuitement les femmes à la négociation salariale. Une nouvelle approche pour réduire l’écart de rémunération entre hommes et femmes.

En travaillant à temps plein à Boston, une femme gagne 0,77 dollars par rapport au dollar gagné par un homme. Pour remédier à cet écart salarial, la commune, en partenariat avec plusieurs organisations, a mis en place des ateliers gratuits de négociation salariale destinés aux résidentes de la ville.

Les ateliers de deux heures, tenus par l’American Association of University Women (AAUW), comportent :
– de la stratégie de négociation,
– de l’évaluation de salaire,
– de l’information sur l’écart salarial,
– et des jeux de rôle.

Former la moitié des femmes actives

En place depuis deux ans, le programme a formé plus de 5 000 femmes. Neuf participantes sur dix ont identifié une nouvelle rémunération cible et près de la moitié ont négocié soit une augmentation, soit un salaire compétitif pour un nouvel emploi. Les objectifs sont désormais :
– de former la moitié des femmes actives de Boston (85 000) d’ici à 2021,
– et d’impliquer plus de femmes de couleur qui sont les plus touchées par l’écart salarial mais encore peu présentes dans le programme.

Nous vous en parlions récemment avec cette simulation de négociation en réalité virtuelle : aux États-Unis, seulement une femme sur huit négocie sa rémunération, contre un homme sur deux. C’est donc un angle d’attaque déterminant pour réduire le fossé salarial. Une initiative qui fait mouche auprès des communes : Boston est en discussion avec 25 autres villes souhaitant mettre en place ce programme.

Ajoutez votre commentaire

*