Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Engagement, toute!

10 Mai 2016

11044176_1053793164647215_3389116929171984427_n

Démocratie participative, mouvements citoyens, service civique…fini le monopole des pouvoirs publics ! Les habitants redeviennent acteurs de leur ville et de leur quartier. A New-York, le CivicHall aide les entrepreneurs et les citoyens à développer leurs innovations.

Chaque année, la Personal Democracy Conference accueille plus d’un milliers d’entrepreneurs, de professionnels de la RSE, de politiques et d’étudiants à New-York. L’occasion pour ces différents acteurs d’échanger sur les innovations techniques et politiques de demain. Et après 12 années de succès, les participants ont voulu aller plus loin. Leur souhait : un espace communautaire consacré à la Civitech, la technologie au service du bien public. Andrew Rasiej a répondu à leurs attentes avec le CivicHall.

Tous pour un et un pour tous
Ce lieu unique, ouvert à tous, met en relation des innovateurs en herbe avec leurs pairs. Pour y adhérer, il suffit de présenter ses motivations, ses projets et d’expliquer ce qu’on pourrait apporter aux autres membres. Un entretien d’embauche en somme ! Pas besoin de compétences technologiques particulières, l’entraide sert à combler les lacunes. Kristen Rouse a ainsi réussi à créer NY Veterans Alliance, un service d’aides aux militaires de retour d’Irak ou d’Afghanistan, grâce à trois autres membres.
Même les pouvoirs publics et les organisations à but non lucratif adhèrent au projet. Le procureur général de New York a approché l’équipe du CivicHall. L’objectif, créer une application permettant aux victimes de violences conjugales de disposer de leur ordonnance de restriction* sur leur smartphone. En cas de conflit avec leur conjoint, elles pourront montrer directement le document à un agent de police.

Lire aussi: Blue Bees: le nouvel acteur du crowdfunding solidaire et responsable

Effet domino
Et comme le précise Andrew Rasiej, ce n’est que le début. Si un organisme le fait, « les autres seront obligés de suivre car, s’ils ne sont pas connectés, ils n’existeront pas. » Il imagine déjà un déploiement du CivicHall et de ses actions dans d’autres pays. Et pourquoi à Paris ? La capitale organise déjà sa propre Personal Democracy Conference depuis 5 ans et les start up ne cessent d’y pousser. L’idée d’un CivicHall sauce frenchy pourrait bien souffler d’ici peu sur l’Hexagone.

 

*Ordre d’interdiction d’approcher une personne délivré par un organe judiciaire.

Ajoutez votre commentaire

*