Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

ERO, le robot mangeur de béton

24 Avr 2014

4_775Un étudiant suédois a mis au point un robot qui désintègre le béton et en sépare les différents éléments directement sur site. A la clé : des gains économiques, logistiques et environnementaux importants.
Le béton est le matériau le plus utilisé sur la planète. Avec une durée de vie de 40 à 60 ans, il doit régulièrement être démoli, rénové ou remplacé. Ainsi chaque année, aux seuls Etats-Unis, c’est plus de 300 millions de tonnes de déchets de béton qui sont produits chaque année. Un processus qui demande de grosses machines et beaucoup d’énergie, sans compter toute la logistique pour le transport et le recyclage de ces déchets.
ERO pourrait bientôt changer tout ça.

Comment ça marche ?
ERO propulse de l’eau à très haute pression sur le béton et aspire les éléments qui se désintègrent. Mieux, il peut séparer le ciment, le sable et les agrégats pour les stocker dans différentes poches pour une réutilisation immédiate. « On peut réutiliser le béton directement dans la ville, sans l’envoyer très loin pour qu’il soit retraité » explique Omer Haciomeroglu, étudiant de l’Umea Institute of Design (Suède) à l’origine du projet.
Le robot fonctionne à l’énergie électrique et réutilise une partie de son énergie grâce à une turbine activée par l’air qu’il aspire.

Une innovation futuriste qui pourrait simplifier radicalement le processus de recyclage et de réutilisation du béton. En pleine discussion avec des industriels, Omer Haciomeroglu espère  construire et tester un prototype d’ERO d’ici 2 ou 3 ans.

2 commentaires
  1. bon jour

    je me suis intéresse par ce rabot mangeur de béton, car nous somme spécialisée dans la démolition des ouvrage en béton armé on utilisant les pelle de démolition avec de pince a machoire bon c’est encien méthode, mais en vue se dévloppe et par ce rabot on peut avance mieux, merci de me contacté au mail suiavnt:
    kherkhour.mohamed@amenhyd.com
    au a ce numero

    00213 (0) 560 954 553

Ajoutez votre commentaire

*