Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Gobal Summit of Women 2014 : un pour toutes, tous pour elles !

11 Juin 2014
Le Global Summit of Women défend et promeut l'action des femmes à travers le monde.
Najat Vallaud Belkacem au World Summit pour plus d’égalité homme/femme au sein de l’administration et des entreprises

La 24e édition du Global Summit of Women s’est tenue pour la première fois en France du 5 au 7 juin 2014. Retour sur cet événement marquant.

Le Sommet Mondial des femmes rassemble chaque année des femmes au parcours et à l’engagement remarquables, qu’elles soient chefs d’entreprises, femmes politiques ou responsables d’ONG. Il permet également de partager les stratégies gagnantes pour faire progresser la place des femmes dans l’économie mondiale et favoriser la croissance économique. Sous le haut patronage du Président de la République et de Najat Vallaud-Belkacem, le thème de cette édition 2014 était : « Women redesigning economies & societies ». Une thématique qui reflète bien l’idée que les femmes sont la clé pour les nombreux changement économiques, politiques et sociaux que le monde attend. Mais pour que les femmes accèdent à davantage de responsabilités, elles ont également besoin d’hommes qui s’engagent et croient à leur valeur ajouté pour l’entreprise.

C’est pourquoi, 5 hommes ont été récompensés (et à travers eux, leur entreprise) pour leur mobilisation en faveur de la parité :
– Gérard Mestrallet, PDG de GDF SUEZ. Le conseil d’administration du groupe compte 7 femmes, soit 38,9%.
– Stéphane Richard, PDG de Orange. Le conseil d’administration ainsi que le comité de direction du groupe compte 33% de femmes.
– Jean-Paul Heterman, PDG de Safran, dont le conseil d’administration compte 33% de femmes.
– Frédéric Oudéa, PDG de la Société Générale qui compte 6 femmes sur 15 dans son conseil d’administration.
– Thierry Pilenko, PDG de Technip. La société est presque à la parité avec 5 femmes sur 12 membres de son conseil d’administration.

Si des efforts restent encore à faire, ces entreprises se sont bel et bien lancées sur le chemin de la parité. Ce qui ne pas le cas de toutes : on estime aujourd’hui que seules 30% de femmes siègent au sein des entreprises du CAC 40. Un chiffre qui pourrait même être en trompe l’oeil, certaines femmes occupant une place dans plusieurs conseils d’administration. A titre d’exemple : Anne Lauvergeon siège au CA de pas moins de 5 entreprises.

La loi de 2011 a cependant fixé un cap : 40% en 2017. Alors, entreprises : féminisez-vous !

Ajoutez votre commentaire

*