Les 6 et 7 octobre prochains, la Greenpride revient pour une deuxième édition. L’occasion de célébrer l’écologie de manière festive et ludique tout en abordant le sujet plus sérieux de la santé environnementale. Le thème de cette année : les Perturbateur Endocriniens.

La Greenpride est organisée par l’Appel de la jeunesse, un collectif qui mobilise son énergie pour sensibiliser les citoyens au lien qui existe entre les épidémies modernes (cancers, diabète, obésité, maladies cardio-vasculaires, allergies…) et la pollution de l’environnement. Le perturbateurs endocriniens jouent un rôle important dans ces troubles. En effet, ce sont des substances chimiques qui ont la capacité d’interférer avec le fonctionnement hormonal normal des êtres vivants. Elles ont notamment des conséquences néfastes sur la reproduction, la thyroïde ou l’obésité. Ils sont présents dans les objets de notre quotidien : revêtements adhésifs, biberons, plombages dentaires, produits de beauté… Preuve de l’importance que prennent ces substances, le terme « perturbateur endoctrinien » fera son entrée dans l’édition 2013 du petit Robert. Inquiétant… mais l’idée de la Greenpride est bien de sortir l’écologie du pessimisme et de la morosité ambiante pour en faire une vraie fête citoyenne. Ainsi, sont au programme :

Samedi 6 octobre

– un concert de 18h30 à 22h30, au Divan du Monde, dans le 18e arrondissement de Paris.

Dimanche 7 octobre

– un brunch bio dans le 10e arrondissement ;

– un défilé carnavalesque éco-conçu (départ : rue Jean Poulmarch, Paris 10e ; arrivée : boulevard Richard Lenoir, Paris 11e). Village associatif, marché citoyen, jeux, expositions photos seront également proposés au public.

Ce rendez-vous sera également l’occasion de lancer un cycle de conférences qui auront lieu dans les universités, grandes écoles et lycées professionnels franciliens d’octobre à décembre sur ce sujet de la santé environnementale.

En savoir +

Ajouter un commentaire

*

Archives