Le jury dévoilera mardi 22 mai la gagnante du Prix Jeune Pousse Trajectoires HEC au féminin. 3 candidates sont encore en lice. Présentation.

Le prix met en lumière des jeunes femmes de moins de 30 ans qui connaissent un début de parcours prometteur. Une manière de les encourager et de mettre en avant l'excellence et la créativité de ces entrepreneuses issues de la communauté HEC.

1. Camille Faure (Fondatrice d'Eurekey)

A l'origine d'Eurekey, agence de conseil en marketing et communication, une intuition : l'animation de communauté (community management) sera une grande tendance pour l'avenir. Pas évident en 2009, quand le terme même de « community management » n'existe pas encore. Partie dans l'aventure avec 2 associés, Camille devient actionnaire majoritaire d'Eurekey et porte la société à elle toute seule pendant un an. Elle emploie aujourd'hui 5 personnes à temps plein et s'occupe de clients prestigieux comme Kraft Foods France, Robert Laffont ou le Groupe Casino. Mais loin de considérer qu'elle est « arrivée », elle est déjà à la recherche de nouvelles pistes de développement pour toujours garder un temps d'avance dans la révolution du web 2.0.

2. Fatma Chouaieb (auditrice chez KPMG, fondatrice du collectif du 21 mai)

Quand le 31 mai 2011, la circulaire Guéant limite l'accès à l'emploi pour les étudiants étrangers, Fatima ne peut rester passive. Elle décide de se battre contre ce qu'elle considère comme « discriminatoire, un non sans économique et culturel » et crée le « Collectif du 31 mai ». Elle réveille les consciences et reçoit le soutien de personnalité de la société civile (Anne Lauvergeon, Stéphane Hessel, François Hollande…) ainsi que de 123 sénateurs. Après avoir réussi à réunir jusqu'à 1800 personnes lors de manifestations, elle est finalement reçue par le gouvernement et parvient à faire amender la circulaire le 12 janvier 2012. La preuve que lorsque ténacité et conviction marchent ensemble, il est très dur de les arrêter.

3. Laurence Grandcolas-Lamoureux (Responsable des partenariats et de la levée de fonds chez Ashoka)

Laurence début se carrière chez Bain&Co, agence de conseil en stratégie. Mais elle a besoin de plus, de mettre ses compétences au service de ses valeurs. Elle monte alors l'ONG « Action Solidarité Pays oubliés » qui mène des programmes de proximité pour répondre aux besoins des populations défavorisées et oubliées des bidonvilles (scolarité, hygiène, emploi…). Composée de bénévoles, l'association gère un budget annuel de 50 000€ qu'elle collecte auprès d'entreprises et de particuliers. En 2010, Laurence intègre Ashoka, première organisation mondiale de promotion et de soutien de l'entreprenariat social. Sans délaisser son ONG, elle double en 2 ans le nombre de partenaires de l'entreprise et contribue au développement des projets de 40 Entrepreneurs Sociaux soutenus en France.

3 candidate, 3 parcours, 1 seule gagnante ! Rendez-vous le 22 mai pour la connaître.

En savoir plus

Les commentaires sont fermés.

Archives