Organiser un Noël plus respectueux de l’environnement ? Rien de plus facile. Voici quelques conseils pour bien choisir et éviter les gaspillages.

1. Bien décorer

Chaque année, les illuminations de Noël consomment 1300MW d’électricité, dont les 3/4 pour les ménages. Or, parce qu’en période de pointe, l’électricité est issue en grande partie d’énergies fossiles, elle est fortement productrice de gaz à effet de serre.

Les solutions :

– regarder le prix et la consommation électrique des guirlandes,

– opter pour la qualité afin de pouvoir s’en reservir plusieurs années,

– ne pas abuser des décorations électriques,

– préférer les décorations à base de produits recyclables, recyclé, ou fait maison,

– ne pas oublier d’éteindre ses guirlandes électriques intérieures et extérieures pendant la journée et avant de se coucher.

Le saviez-vous ?

A l’échelle d’un quartier dans lequel 20 maisons très décorées oublieraient chacune d’éteindre 10 nuits leur décor, la consommation passerait à 1324kWh, soit l’équivalent de la moitié de la consommation électrique annuelle d’un foyer français (hors chauffage et eau chaude).

2. Bien choisir son sapin

Les sapins peuvent venir de loin, à un coût environnemental élevé et ne servent que pour une durée limitée.

Les solutions :

– acheter un sapin artificiel (plastique, bois, métal) et le réutiliser plusieurs années,

– acheter un sapin français,

– acheter un sapin en pot pour le replanter dans son jardin,

– éviter le flocage simulant la neige qui empêche le compostage des sapins après les fêtes.

Le saviez vous ?

Des plantations de sapins sont faîtes spécifiquement pour Noël en France et représentent 80% des ventes dans l’hexagone. Acheter français c’est donc aussi soutenir l’emploi dans le Morvan et le Jura qui sont les premiers fournisseurs.

3. Bien choisir ses cadeaux

Les jouets sont très consommateurs d’énergie pour leur fabrication mais aussi pour leur usage (piles…). Souvent importés de pays lointains ils nécessitent aussi de l’énergie pour leur transport.

Les solutions :

– donner la possibilité à la personne qui reçoit le cadeau de l’échanger,

– penser à l’achat d’occasion,

– favoriser les jouets sans PVC,

– choisir des cadeaux écolabellisés,

– faire vos papiers cadeaux avec des matériaux réutilisés.

Le saviez-vous ?

52% des 243,3 millions de jouets vendus en 2011, l’ont été entre novembre et décembre.

4. Bien manger

Le choix de votre menu aura un impact direct sur l’environnement, en fonction des produits que vous choisirez.

Les solutions :

– composer ses menus avec des produits de saison,

– acheter du poisson certifié MSC,

– choisir des produits labellisés,

– penser à acheter des produits en grand conditionnement si vous êtes nombreux,

– préférer la vaisselle aux assiettes en cartons et gobelets en plastique

Les saviez-vous?

Un fruit importé hors saison par un avion consomme pour son transport 10 à 20 fois plus d’énergie qu’un fruit produit localement acheté en saison.

5. Bien éliminer ses déchets

Noël est l’occasion d’une grande production de déchets : repas, emballages…

Les solutions :

– bien trier ses déchets,

– faire son compost,

– déposer le sapin à la déchetterie.

Le saviez-vous?

Certaines collectivités proposent de récupérer les sapins à des endroits donnés pour organiser leur valorisation.

6. Bien se déplacer

Regroupement familial, départs en vacances… Noël est l’occasion d’un grand trafic sur tout le territoire. Pollution de l’air, bruit, coût financier en sont quelques conséquences.

Les solutions :

– marcher et prendre le vélo pour les trajets courts,

– prendre les transports en commun,

– mutualiser ses déplacements,

– adopter une conduite plus souple en voiture, moins consommatrice de carburant.

Le saviez-vous ?

80% des conducteurs roulent seuls dans leur voiture.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Ademe

Ajouter un commentaire

*

Archives