Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

« L’énergie solaire après Fukushima : la nouvelle donne » de Louis Boisgibault

19 Mar 2012

Cet ouvrage fait une analyse de la situation actuelle de l’énergie solaire et de son potentiel pour produire de l’électricité et de la chaleur après la catastrophe nucléaire japonaise.

Le nouveau livre de Louis Boisgibault met en lumière le développement de l’énergie solaire dans le monde et en France en particulier. Il est construit en 3 parties chronologiques allant de l’essor rendu difficile par le moratoire de la filière photovoltaïque en France, (pays pourtant leader dans ce domaine dans les années 70), à la nouvelle donne de Fukushima, avant de tracer les perspectives pour les années à venir.

Boisgibault nous montre notamment qu’une nouvelle géostratégie se dessine dans ce secteur où la Chine joue un rôle clé et qui ouvre des perspectives de développement sans précédent pour l’Afrique.

Illustré par de nombreux tableaux, exemples, cartes, chiffres et photos, l’ouvrage se veut très documenté et pédagogique pour aider à mieux à comprendre les enjeux qui se nouent aujourd’hui sur l’avenir de l’énergie solaire.

L’énergie solaire après Fukushima : la nouvelle donne, éditions Médicilline

154 pages, 14 euros

4 commentaires
  1. L’ouvrage est très bien. Il réussit à être accessible et très clair tout en étant technique et maintenant à la bibliothèque de l’Ecole Polytechnique, ce qui est une référence de sérieux! On peut l’acheter sur le site de l’éditeur http://www.medicilline.com et on l’a très rapidement.

  2. En cinq ans, la puissance solaire photovoltaïque installée a été multipliée par sept dans le monde, passant de 5.400 MW à 39.500 MW. En Allemagne, la capacité installée est passée de 1.900 MW à 17.400 MW entre 2005 et 2010.

    http://energeia.voila.net/solaire/solaire_pv_monde.htm

    [ voir les tableaux statistiques ]

    Dans le monde, la capacité photovoltaïque a augmenté de 34.100 MW de 2005 à 2010 alors que la capacité nucléaire n’a augmenté que de 5.700 MW (de 369.550 à 375.250) en cinq ans. La production d’électricité pour chaque mégawatt de puissance est cependant plus faible pour le photovoltaïque (taux de charge).

    Néanmoins, ces capacités nouvelles correspondent à une production annuelle d’électricité de 36.000 GWh en plus pour le photovoltaïque, proche de celle du nucléaire avec 41.000 GWh en plus.

  3. Si on ajoute le solaire à concentration, ça va accélérer encore. J’ai bien aimé le chapitre sur Ouarzazate qui montre qu’il est temps que la France se bouge.

Ajoutez votre commentaire

*