Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Les Cuistots migrateurs : les réfugiés aux fourneaux !

06 Fév 2017

Les Cuistots migrateurs, les fourneaux des réfugiés

Temps de partage et de convivialité, le repas est aussi une porte ouverte sur une culture, un pays, un peuple. Et si la nourriture était également un moyen d’éveiller les esprits et de redonner aux réfugiés un métier ? C’est l’ambition des Cuistots migrateurs, un traiteur à la cuisine bien épicée !

Devant l’ampleur de la crise migratoire qui sévit dans le monde, Louis Jacquot et Sébastien Prunier ont lancé les Cuistots migrateurs, un service de traiteur où les cuisiniers sont tous des réfugiés mais « possèdent tous leurs papiers » tient à préciser Sébastien Prunier. Derrière les fourneaux, place à la mixité. La cuisine syrienne côtoie et s’enrichit de celles de l’Inde, de la Tchétchénie ou encore de l’Ethiopie. Une « manière de faire bouger les lignes et le regard sur la crise migratoire » estime Sébastien Prunier.

Des petits fours qui s’arrachent

Depuis sa création en février 2016, 7 000 personnes ont déjà pu goûter aux 100 recettes imaginées par les Cuistots migrateurs. Buffets, cocktails, brunchs… la startup a réalisé plusieurs partenariats avec des restaurants pour faire connaitre son concept. Et ça marche ! La Fondation Total, la chambre de commerce et d’industrie, la mairie de Paris, KPMG ou encore Paris&Co ont déjà fait appel à ses services ! En juin dernier, les parisiens ont également pu déguster ses petits plats à l’occasion du premier Refugee Food Festival.

Lire aussi: Simplon, l’école du code pour tous!

Un zest de professionnalisation

Jusqu’ici, la jeune startup louait des cuisines et utilisait une voiture personnelle pour effectuer ses livraisons. Mais pour faire face à son succès, elle a aujourd’hui besoin de se structurer pour « apporter des emplois stables à ses cuisiniers » explique Sébastien Prunier. Elle a donc lancé une campagne de crowdfunding sur Ulule pour financer l’achat d’un véhicule de livraison, la recherche et le développement de nouvelles recettes, les frais de livraison, etc. Résultat : 25 000 € récoltés sur les 20 000 demandés !

Les Cuistots migrateurs semblent avoir trouvé la recette pour mettre en lumière les talents culinaires des réfugiés tout en faisant tomber la barrière des préjugés !

Ajoutez votre commentaire

*