Malgré la crise économique, les énergies renouvelables se portent bien au pays de l'Oncle Sam. Pour preuve, elles ont dépassé le nucléaire dans le mix énergétique américain en 2011.

Le dernier rapport de l'EIA (Energy Information Administration), l'agence gouvernementale qui gère l'ensemble des données liées à l'énergie, note que les énergies renouvelables ont connu une forte croissance en 2011, pour atteindre 11,95% de la production énergétique du pays. Elles dépassent ainsi d'une courte tête le nucléaire (10,62%). Si nous ne sommes pas encore dans des chiffres faramineux, le symbole est fort et marque une vraie tendance, que la crise ne semble pas démentir.

Ce décollage des énergies renouvelables est particulièrement marqué dans le secteur de l'électricité. En effet, alors que le nucléaire et le charbon chutaient respectivement de 2,8% et 4,2% par rapport à leur production de 2010, les énergies renouvelables, elles, voyaient leur part dans la production électrique augmenter de 25% !

Il semble que l'on arrive à une croisée des chemins, au croisement de deux dynamiques opposées, avec d'un côté un nucléaire de plus en plus cher et à l'image écornée par l'accident de Fukushima, et de l'autre des énergies renouvelables de plus en plus fiables et compétitives.

Pour confirmer cet élan, on notera tout de même qu'une implication forte des pouvoirs publics sera essentielle, or le Congrès américain est peu connu pour son engagement environnemental. Il semble cependant que la réalité du marché commence à faire son oeuvre, les investisseurs privés commençant à réaliser que les énergies renouvelables, et notamment le solaire, sont de solides investissements.

Qu'on se le dise, une révolution est bien en route.

En savoir plus

Les commentaires sont fermés.

Archives