Au mois d’avril la mairie de Paris lance une expérimentation en confiant la tonte de l’un de ses espaces verts à un troupeau de moutons. Si l’expérience est concluante, ces derniers pourraient remplacer produits chimiques et tondeuses bruyantes sur les pelouses de la capitale.

Pratique ancestrale éclipsée par la mécanisation de l’agriculture et l’utilisation de produits chimique qui l’accompagne, l’éco-pâturage revient doucement sur le devant de la scène. Pour preuve cette expérience menée par la mairie de Paris qui verra, le 3 avril prochain, un troupeau de moutons d’Ouessant investir 2000m2 de friches industrielles dans le XIXe arrondissement.
L’objectif : déterminer si cette technique écologique d’entretien des espaces verts est adaptable dans un milieu urbain très dense comme Paris intra-muros.
Les moutons d’Ouessant ont été choisis spécifiquement pour leur résistance, mais également pour leur petite taille qui permet une « manipulation plus aisée » confie la Mairie.
L’expérience sera renouvelée plusieurs fois jusqu’au mois d’octobre. Si elle s’avère concluante, la municipalité devrait l’étendre aux bois de Vincennes et Boulogne.
Une initiative insolite donc, mais intéressante par son impact potentiel sur l’environnement et qui a le mérite de réintroduire un peu de biodiversité au cœur de la capitale. Elle s’inscrit dans une politique plus large de gestion écologique des espaces verts mené par la mairie : depuis 2001, elle a déjà réduit de 95% l’utilisation de produits chimique par leur entretien avec un objectif « zéro produit chimique » à l’horizon 2014.

Les jeux de saute-mouton des enfants parisiens pourraient bientôt devenir plus vrais que nature…

Les commentaires sont fermés.

Archives