disney-pixar-finding-nemo-shocked-tank-gang-fishesUne équipe de chercheurs de l’Université de Buffalo (US) a mis au point un système de Wifi pour connecter les océans au réseau. A la clé : une meilleure connaissance et un contrôle facilité du monde sous-marin.

On parle souvent de « monde interconnecté ». En oubliant que non seulement 5 milliards de personnes en sont encore exclues, mais aussi qu’il ne concerne que la partie émergée de la planète, soit un petit tiers seulement. De fait, malgré nos avancées technologiques, l’océan reste un espace relativement peu connu. L’innovation développée par l’équipe de Tommaso Melodia pourrait permettre de remédier à cette seconde partie du problème. A la manière de Google et de son « Street View » sous-marin, permettant de partir en plongée dans la barrière de corail depuis son téléphone.

Comme un Wifi dans l’eau
L’idée est moins de créer un véritable réseau wifi sous-marin que de faciliter la communication avec les capteurs placés sur les fonds marins. « Nous voulons relier les réseau sous-marin à Internet, pour pouvoir accéder aux données sans avoir besoin d’un équipement ou d’un logiciel spécialisé » explique Tommaso Melodia. En tapissant le fond des océans de balises et capteurs on aurait ainsi un accès direct et en temps réel à tout ce qui se passe sous l’eau. Parmi les applications possibles :
– contrôle des niveaux de pollution,
– données géologiques plus précises pour anticiper les tsunamis,
– meilleure compréhension des courants marins.

Un premier test prometteur a été effectuée dans les Grands Lacs américains. Un deuxième doit être mené prochainement en eau salée. Reste à savoir quels impacts auront ces ondes sur la faune marine.

A suivre.

 

Ajouter un commentaire

*

Archives