Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Météo France puissance 12

12 Mar 2014

3643081_000-par7810935_640x280Météo France s’est doté depuis le 14 janvier d’un supercalculateur 12 fois plus puissant que celui qu’elle utilisait précédemment. A la clé : une meilleure précision des prévisions ainsi qu’une meilleure compréhension des mécanismes du réchauffement climatique.

Nous avons tendance à oublier à quel point la météo est un outil indispensable de la maîtrise et de l’anticipation de notre environnement. En France on estime que plus de 30% de l’économie est sensible aux phénomènes météorologiques (agriculture, transports…). Mieux la maîtriser est donc un enjeu économique et environnemental majeur. Dans ce domaine, la France fait plus que jamais partie des nations les plus en pointe.

Avec ce nouveau supercalculateur made in France (fournit par l’entreprise française Bull pour 30,5 millions d’euros) équipé de 25 armoires de calculs et capable d’effectuer un million de milliards d’opérations par seconde, Météo France pourra :
– augmenter le nombre d’observations prises en compte (20 millions par jour, une puissance qui pourrait être doublée d’ici 2016) ;
– avoir un maillage du territoire au kilomètre près, avec des calculs réactualisés 8 fois par jour dans un premier temps et toutes les heures à terme ;
– mieux prévoir les phénomènes extrêmes liés au réchauffement climatique : tempêtes, orages, inondations, vagues de froid ou de chaleur ;
– améliorer la compréhension du « Système Terre » : interactions climat – composition chimique de l’atmosphère, évolution des calottes glacières, cycle du carbone, etc.

« Ces progrès permettront la mise en place d’outils d’aide à la décision encore plus ciblés, utiles dans le cadre d’anticipation des phénomènes dangereux pour la sécurité des personnes » se félicite Philippe Bougeault, directeur du centre national de recherche météorologique.

Suffisant pour faire oublier le scepticisme commun qui entoure les prévisions météorologiques ? Certains clichés ont la vie dure…

Ajoutez votre commentaire

*