Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
ramassage des déchets de plage par portage asin
Oléron : les ânes font plage nette
Société

Oléron : les ânes font plage nette

27 Juil 2017

Pour nettoyer les plages de son île, un passionné de baudets a eu l’idée d’une collecte écologique de déchets.

L’ONG Surfrider estime que huit millions de tonnes de déchets finissent dans l’océan chaque jour. Une pollution qui se révèle très coûteuse, tant en terme environnemental que financier. Sur l’Île d’Oléron, Nicolas Séguier, gérant de l’entreprise « Les ânes d’Oléron » a proposé une alternative vertueuse pour nettoyer les plages.

Baudets zéro déchet

En 2012, Nicolas Séguier a conclu un partenariat avec la communauté de communes de l’île pour ramasser les déchets des plages en portage et traction asines. De mai à octobre, Diabolo, Déboule et autres ânes arpentent les plages de l’Île d’Oléron pour nettoyer le littoral, en complément du ramassage en quad effectué toute l’année.

Cette méthode présente de multiples avantages :
– une réduction des émissions de CO2
– un accès aux zones rocheuses et dunaires,
– un tassement du sol réduit et aucun impact sur le biotope avec les sabots des ânes,
– un intérêt pédagogique auprès des usagers.

Apprendre à protéger le littoral

Par le biais des réseaux sociaux, les bénévoles sont invités à se joindre à la collecte. Nicolas et sa compagne, Émilie, leur expliquent les gestes pour ramasser les microdéchets sans abîmer la laisse de mer, cet écosystème fait d’algues, de bois flotté, et de petits crustacés qui sert de refuge au biotope et freine l’érosion des dunes. Il est parfois plus judicieux de laisser un filet entremêlé dans les débris naturels de la laisse plutôt que de la fragiliser.

En 2015, les ânes d’Oléron ont collecté 6 230 litres de déchets – soit plus de 30 baignoires remplies – lors de 30 séances de 3 heures. Une subvention d’un appel à projet national a permis à l’Île de doubler ces interventions en 2016 et 2017. Reste à espérer qu’elles deviennent, à l’avenir, exceptionnelles.

Ajoutez votre commentaire

*