_G_01246Le Prix Trajectoires HEC au Féminin 2014 a été décerné le 20 mai dernier. Coup de projecteur sur les lauréates et mise en perspective avec l’étude « Parcours croisés : trajectoires de 4 générations de diplômés HEC , hommes et femmes ».
Depuis 2007, le Prix trajectoires HEC au Féminin met en lumière les parcours de femmes HEC. Au-delà d’un modèle de réussite unique, il vise à mettre en lumière la diversité des chemins que peuvent emprunter les femmes vers le succès, que ce soit dans le secteur privé ou public, dans l’entrepreneuriat ou l’associatif. A ce Prix, s’ajoute depuis 2010 le Prix Jeune Pousse qui récompense les jeunes diplômées prometteuses. Retour sur une compétition haletante.

1. Prix Trajectoires HEC au Féminin
Après une première sélection parmi 14 profils, 4 finalistes ont été retenues par le jury :
– Marie-Anne Aymerich, Senior Vice-Président Monde Oral Care (groupe Unilever),
– Hélène Bourbouloux, Associée fondatrice chez FBH (société d’administrateurs judiciaires)
– Marie-Ange Debon, Directrice Générale Adjointe, responsable de la Division International Suez Environnement,
–  et Catherine Vautrin, PDG Cerruti.
Suite à de longues délibération et malgré la grande qualité de toutes les candidates, c’est finalement Hélène Bourbouloux qui a remporté le Prix. Le jury a notamment été séduit par son travail auprès des entreprises en difficulté, qui lui a valu le titre de la  « Madone des faillites » dans un article du Monde daté de décembre 2013 . Aujourd’hui à la tête d’une PME de 50 personnes réparties dans 7 bureaux, Hélène Bourbouloux est intervenue au chevet d’entreprises telles que Technicolor, Fagor Brandt, Saur ou Petroplus. Malgré un emploi du temps très chargé, elle s’implique également dans la formation des jeunes générations à HEC et la Sorbonne. « Hélène est une professionnelle de très grande envergure, certainement la meilleure à mes yeux sur le plan national à l’heure actuelle » résume Marc Sénéchal, Président du Conseil National des Administrateurs Judiciaires et des Mandataires Judiciaires.

2. Prix Jeune Pousse
Ce Prix Jeune Pousse a également été l’occasion d’une belle compétition entre 5 jeunes femmes pleines de promesses. Après la sélection du Jury, il restait encore 3 candidates avec un parcours hors pair :
– Claire Claméjane, responsable du digital delivery, direction des Services en ligne (Banque Lloyd),
– Pauline Laigneau, Associée fondatrice, Directrice Générale et Marketing (Gemmyo),
– Karine Rougé, Directeur du Pôle Tertiaire, membre du Comité de direction (Ocea Smart Building).
C’est finalement Karine Rougé qui a emporté la mise auprès des internautes HEC. Après avoir commencé sa carrière dans la finance chez Goldman Sachs, elle rejoint Suez environnement en 2010 en tant que directrice de cabinet de Jean-Marc Bousier, le DGA de l’entreprise. En 2013, on lui confie les rênes d’Ocea Smart Building, filiale de Suez Environnement spécialisée dans les nouveaux métiers de l’eau. En plus de ses activités, Karine Rougé s’engage dans l’associatif. Elle est notamment membre du Conseil d’Administration d’Emmaüs et joue le rôle de mentor pour de jeunes étudiants issus de milieux défavorisés ainsi que pour les femmes entrepreneurs africaines.

Parcours croisés : trajectoires de 4 générations de diplômés HEC, hommes et femmes : des différences qui perdurent.
A l’occasion de cette remise de Prix, l’équipe d’HEC au Féminin a dévoilé les résultats d’une étude portant sur les parcours de 4 générations (1978, 1988, 1998, 2008) de diplômés HEC. En voici les principaux enseignements :
– 60% des sondés ont atteint des postes de direction,
– les hommes sont plus nombreux et obtiennent des salaires plus élevés,
– les femmes sont plus impactées par les contraintes de la vie personnelle et familiale. par exemple, elle partent moins à l’étranger et le plus souvent pour suivre leur conjoint,
– les jeunes générations sont plus impatientes et plus exigeantes que leurs aînées et davantage tentées par l’International et la création d’entreprise.

Il reste donc du chemin à faire avant que les femmes n’aient les mêmes chances et parcours que les hommes. Nul doute que les lauréates de cette année serviront d’inspiration aux générations de femmes à venir.

 

Ajouter un commentaire

*

Archives