Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Prix Trajectoires HEC au Féminin

28 Mai 2012

Pour la 6e année consécutive, les Prix Trajectoires HEC au Féminin se sont attachés à mettre en lumière des parcours de femmes remarquables. Le choix n’a pas été facile mais le jury a enfin rendu son verdict.

2 Prix ont été remis par le jury le 22 mai dernier pour mettre en lumière des femmes diplômées d’HEC au parcours exceptionnel :

1. le Prix Trajectoires HEC au Féminin

4 candidates étaient en lice pour cette édition 2012 :

Sylviane FARGEOT, directrice des affaires juridiques de PSA, diplômée du MBA HEC en 1984.

Nathalie GERSCHTEIN, directrice générale de l’Oréal Paris en Inde, diplômée d’HEC en 2002

Sabine HILLENMEYER, présidente de Lafarge US West Aggregates, diplômée d’HEC en 1988

Virginie SEGHERS, Virginie SEGHERS Conseil, diplômée d’HEC en 1992

Après de longues délibérations, c’est finalement Sylviane FARGEOT qui a été désignée par le Jury.

Son parcours

En 1989, la Chine est ébranlée par les événements TianAnMen. C’est dans ce contexte particulièrement défavorable que Sylvianne FARGEOT, tout juste engagée chez PSA, doit mener les négociations juridiques pour l’implantation de Citroën en Chine. Un dossier à fort enjeu puisqu’il représente un investissement de près d’1 milliard d’euros. Le succès retentissant de l’opération la propulse au poste de Responsable du service « accords internationaux » du groupe. Une première pour une femme. C’est aussi Sylviane FARGEOT qui a accompagné PSA dans la création d’une JV avec Mitsubishi en Russie.

Aujourd’hui Directrice des affaires juridiques, elle est également Cofondatrice du réseau Women engaged for PSA (WEP) : un réseau actif qui, partant du constat qu’il n’y avait que 4 femmes parmi les 110 cadres dirigeants du groupe, a obtenu la mise en place d’un objectif annuel chiffré de femmes parmi les cadres supérieurs et dirigeants

2. le Prix Trajectoires Jeune Pousse

3 candidates étaient en lice pour ce Prix qui récompense les femmes de moins de 30 ans les plus prometteuses (voir leur portrait détaillé ici) :

Fatma CHOUAIEB, fondatrice du Collectif du 31 mai et auditrice chez KPMG, diplômée de HEC en 2011.

Camille FAURE, fondatrice et associée gérante de Eurekey, diplômée de HEC en 2009.

Laurence GRANDCOLAS-LAMOUREUX, responsable des partenariats et de la levée de fonds chez Ashoka, diplômée de HEC en 2006.

Désignée par un vote en ligne des anciens élèves d’HEC, c’est finalement Fatma CHOUAIEB qui a remporté le Prix Jeune Pousse 2012.

Son parcours

Quand le 31 mai 2011 la circulaire Guéant limite l’accès à l’emploi pour les étudiants étrangers, Fatma CHOUAIEB, alors étudiante, crée le Collectif du 31 mai pour lutter contre ce qu’elle considère comme « discriminatoire, un non sens économique et culturel ». Stéphane Hessel s’indigne avec elle ainsi que les 123 sénateurs et les 2000 manifestants qui la soutiennent. Elle réussit à faire amender la circulaire en janvier 2012 lorsque le gouvernement la reçoit. Aujourd’hui auditrice chez KPMG, elle a su structurer un collectif qui se bat désormais pour favoriser l’accueil des étudiants et diplômés étrangers. La preuve que lorsque ténacité et conviction marchent ensemble, il est très dur de les arrêter.

Nous terminerons sur cette phrase de Fatma CHOUAIEB, qui devrait être une source d’inspiration pour tous les jeunes, hommes ou femmes, qui se lancent dans le monde du travail :

« Battez-vous ! Mon combat me l’aura appris, et il n’est d’ailleurs pas fini ; plus j’ouvre de portes, plus j’en découvre d’autres qui s’ouvrent naturellement devant moi. Les possibilités sont immenses, elles sont à la mesure de l’investissement que l’on veut y mettre. Le tout est de savoir s’entourer sans jamais perdre de vue la conviction qui nous anime, celle qui nous dit que l’on est dans le vrai ».