Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Quand l’hôpital devient village
Société

Quand l’hôpital devient village

27 Sep 2017

Dans le 15ème arrondissement de Paris, l’historique hôpital Saint-Michel fait place au Village Saint-Michel, un lieu unique en France.

L’ancien hôpital, ouvert en 1888 et en friche depuis 2009, n’a pas perdu sa vocation d’établissement innovant et de proximité. Le Village Saint-Michel, inauguré en juin 2017 par la mairie de Paris, a été pensé comme un lieu de mixité médico-sociale. Il rassemble logements privés et sociaux, mais aussi :

– un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad),
– une crèche aussi accessible aux bébés porteurs de handicap,
– deux foyers d’hébergements pour autistes,
– trois foyers d’accueil médicalisé,
– et une unité Alzheimer.

Une première en France, qui s’inscrit pleinement dans l’objectif « zéro Parisien sans solution d’accompagnement » de la ville de Paris.

Un lieu ouvert et exemplaire

Après trois ans de chantier, la réhabilitation de ce site, menée par BNP Paribas Immobilier, est sans conteste une réussite. La structure du lieu privilégie le plain-pied et les voies piétonnes : une façon de créer des espaces de rencontre et d’échange entre les résidents et un esprit village. L’ensemble fait la part belle aux espaces paysagers : les 5 000 m2 de cours plantées, venelles, jardins collectifs et privés… rappellent le système de cour de l’ancien hôpital. « Nous avons gardé la philosophie de générosité de ce site qui reste ouvert à tous », résume Thierry Laroue-Pont, Président du Directoire de BNP Paribas Real Estate, qui souligne également l’exemplarité environnementale de la rénovation :
– la quasi-totalité des bâtiments est labellisée BBC (bâtiment basse consommation).

Une belle performance, sur un site de plus de 30 000 m2 !

Le village Saint-Michel fait la preuve que des ponts sont possibles entre la ville d’hier et celle de demain, entre personnes dépendantes et valides, entre vertu sociale et excellence environnementale.

Photo à la une : © Ambre Marionneau / Mairie de Paris

Ajoutez votre commentaire

*