Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Slow tourism en Italie rurale avec Airbnb
Société

Slow tourism en Italie rurale avec Airbnb

20 Oct 2017

Le géant de la location de particuliers-à-particuliers lance une plateforme dédiée aux bourgs italiens méconnus, en partenariat avec le gouvernement italien. De quoi créer une dynamique de tourisme au ralenti.

L’année 2017 a été décrétée « anno dei borghi » (année des villages) par le gouvernement italien. Leur volonté de préserver les petits villages, qui représentent 70 % des communes transalpines, s’appuie sur deux piliers : l’aide financière de l’État, et la manne touristique, par l’intermédiaire d’Airbnb.

Sur le plan financier, le Parlement a voté en septembre un budget de 100 millions d’euros pour :
– rénover et moderniser les infrastructures numériques et physiques (installer Internet, rénover les routes et écoles),
– et promouvoir les produits locaux de l’agriculture ou de l’artisanat.

Les opportunités du slow tourism

Airbnb a, quant à lui, lancé le site « Borghi italiani – Italian villages » en collaboration avec le ministère de la Culture et l’ANCI (association des communes italiennes). La plateforme recense des bourgs d’exception afin de « valoriser les routes moins connues des voyageurs du monde et soutenir les communautés locales. »

Une façon de redonner de la notoriété à ces villages, qui présentent un intérêt patrimonial, culturel, ou paysager, tout en s’emparant d’une opportunité économique. Dans un rapport intitulé « Partager l’Italie rurale », la plateforme communautaire estime que les hôtes ruraux ont réalisé 80 millions d’euros de chiffre d’affaires en accueillant 542 000 visiteurs via Airbnb en 2016.

Ajoutez votre commentaire

*