Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Trophées Trajectoire HEC au Féminin : et les lauréates sont…

30 Mai 2013

Les Trophées Trajectoire HEC au Féminin ont rendu leur verdict. Le plateau était très relevé pour cette édition 2013, mais le jury a bien dû faire des choix. Présentation des deux lauréates.

Plus de 300 personnes étaient présentes mardi soir au siège de Canal + pour célébrer les femmes d’HEC. Une belle soirée qui a vu deux femmes récompensées pour leur parcours et leur personnalité exceptionnels.

Prix Trajectoire HEC au Féminin : Nathalie Rachou, fondatrice et associée de Topiary finance, administratrice de la Société Générale, d’Altran et de Veolia, diplômée d’HEC en 1978.

Dans le monde du business et de la finance, on ne la présente plus. Pionnière des salles de marché en France (Indosuez), cette mère de 3 enfants prend son indépendance en 2000 en créant une société de gestion d’actifs : Topiary Finance, qui a traversé sans dommages les crises financières, au cours desquelles, elle a même développé son activité. Administrateur et membre du comité d’audit, des risques et du contrôle interne de la Société générale depuis 2008, elle prend une part importante au redressement de la banque suite au scandale de l’affaire Kerviel. En 2012, elle devient également administratrice de Veolia Environnement et d’Altran. Mais c’est encore Jean-François Petit, conseiller de Christine Lagarde qui en parle le mieux : « Nathalie a l’audace, le courage, l’intelligence qui caractérisent l’entrepreneur. Elle fait preuve d’une totale loyauté et fidélité. Une femme énergique, un « drive » exceptionnel, super fiable, souriante, optimiste, fidèle en amitié, pleine d’initiatives. »

Prix Trajectoire HEC au Féminin « Jeune pousse » : Margot Vinez, consultante et doctorante à l’Ecole d’Economie de Paris (PSE), diplômée d’HEC en 2011

Sa vocation : le développement durable. Tout en menant de front ses études, Margot Vinez a participé à pas moins de 9 missions et stages orientés vers le développement de zones ou populations défavorisées. Doctorante, elle se voit confier une mission d’évaluation de l’impact du Projet d’Appui à la Réhabilitation et la Relance du Secteur Agricole en République du Congo. Agée de 26 ans, elle parcourt donc plus de 790 villages de la zone la plus déshéritée du Congo pour assurer la logistique de l’opération et coordonner les équipes. Une vraie aventurière des temps modernes.

Bravo à elles !

Ajoutez votre commentaire

*