Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
frigo du désert
Un frigo débranché à 6 degrés !
Innovation - Société

Un frigo débranché à 6 degrés !

18 Sep 2017

Inspiré de la thermodynamique, ce frigo permet de conserver fruits et légumes au frais pendant une dizaine de jours… sans consommer un seul kilowatt !

Breveté dans les années 1990 par un universitaire nigérian, le réfrigérateur « pot-en-pot » a de nouveau été récompensé en 2016 à l’occasion de la COP 22 : c’est le Fresh’it de la startup Go Energyless qui a fait parlé de lui et s’est exporté dans le monde.

Le principe est simple et peu coûteux : il s’agit de placer un pot d’argile dans un autre et de remplir l’espace entre les deux avec du sable que l’on arrose deux fois par jour. Une fois les aliments placés dans le plus petit pot, il suffit de recouvrir le tout d’un linge humide. L’évaporation de l’eau permettra de refroidir le contenant interne.

Une construction facile qui offre de nombreux avantages écologiques et économiques puisque ce frigo du désert :
– consomme 0kW par an, contre environ 250kW pour un frigo ordinaire,
– coûte entre 0 et 30 euros, contre environ 300 euros pour son homologue branché,
– et permet de conserver les aliments plus longtemps tout en préservant leur teneur en vitamines et en éléments nutritifs.

Anti-gaspi

Son défaut ? Si sa température de 6 degrés permet de conserver les fruits et légumes, elle n’est pas assez basse pour les produits laitiers ou la viande. Il s’agit donc de revoir son mode de consommation pour passer des courses de stock aux courses à la demande. Une nouvelle façon de limiter le gaspillage et la surconsommation dans certains pays… et de pallier au manque d’électricité dans d’autres.

Selon la Banque mondiale, un milliard de personnes dans le monde ne sont toujours pas raccordées au réseau électrique. Ce frigo en terre cuite leur permettra non seulement de mieux conserver les aliments, mais aussi d’éviter les maladies véhiculées par leur pourrissement.

Ajoutez votre commentaire

*