Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
« Un matériau transparent, qui se répare tout seul, étirable jusqu’à 50 fois sa taille, tout en étant un très bon conducteur » : voilà la belle promesse dévoilée par le docteur Chao Wang de l’université de Californie à l’occasion du 253e sommet de la Société américaine de chimie à San Francisco.
Un nouveau matériau qui se répare tout seul !
Innovation - Tech

Un nouveau matériau qui se répare tout seul !

11 Avr 2017

 

Une équipe de scientifiques américain vient de dévoiler un matériau aux propriétés étonnantes, qui pourrait bien révolutionner de nombreux secteurs.

« Un matériau transparent, qui se répare tout seul, étirable jusqu’à 50 fois sa taille, tout en étant un très bon conducteur » : voilà la belle promesse dévoilée par le docteur Chao Wang de l’université de Californie à l’occasion du 253e sommet de la Société américaine de chimie à San Francisco.

Quelles applications ?

Elles sont multiples : « capteurs, stockage de l’énergie, création de muscles artificiels pour la robotique » cite pêle-mêle Chao Wang. Le polymère pourrait également être utilisé dans les batteries de nos Smartphones pour allonger leur durée de vie. Cerise sur le gâteau : son prix, « assez bas, car constitué à partir de produits peu coûteux que l’on peut trouver dans le commerce » poursuit le scientifique.

Quelques obstacles à lever

Il reste cependant encore du chemin à parcourir pour voir ce matériau se propager dans les objets de notre quotidien. Sensible à l’humidité, il faudrait trouver un moyen de le rendre hydrophobe. Par ailleurs, le rôle de la pression dans l’autoréparation du polymère reste à éclaircir, précise M. Wang.

 

À suivre.

Ajoutez votre commentaire

*