Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

20 000 légumes sous les mers

29 Avr 2016


Et si vous mangiez des fraises et des salades plantées sous l’eau? L’idée paraît incroyable et c’est pourtant ce que propose la ferme de Némo, dans la baie de Noli, au nord de l’Italie. Une idée qui dépasse aujourd’hui les attentes de son initiateur…

Né en 2012 de l’imagination de Sergio Gamberini, président d’Ocean Reef Group, une entreprise d’équipements de plongée, le projet consiste en 7 grandes bulles qui abritent des cultures à 6 mètres de profondeur. Leur structure métallique est ancrée dans le sol et permet aux « agrinautes » d’y entrer et d’y travailler sans masque.

Du grand bleu au grand vert ?

Pensées dans le respect de l’environnement, ces bulles présentent de nombreuses vertus :
–      avec un taux d’humidité de 83%, l’eau se condense au contact des parois de la bulle et vient irriguer directement les plantes. Même plus besoin d’arroser ;
–      les plantes régénèrent elles-mêmes leur air grâce à la photosynthèse ;
–      la mer joue le rôle de régulateur thermique et maintient une température stable autour de 29° quand l’eau est à 25°,
–      sous la mer, pas d’insectes, donc pas besoin d’insecticides. Les plantes y sont aussi à l’abri des intempéries ;
–      et le taux plus élevé de CO2 contribue même à faire pousser les plantes plus vite!

Forts de ces premiers résultats probants, les Gamberini père et fils, veulent maintenant passer à l’étape supérieure. Après une campagne de crowdfunding en 2015, ils travaillent à l’amélioration de leur ferme sous marine et espèrent en faire bientôt une solution pour « les pays en voie de développement où les environnements hostiles entravent la croissance des cultures ».

Le masque et le tuba, pourraient bientôt devenir aussi indispensables à l’agriculteur que ses bottes ou son tracteur.

 

Ajoutez votre commentaire

*