Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

20 pays en mission, 30 milliardaires en coalition

01 Déc 2015

Bill gates et 20 Etats s'engagent à financer les énergies vertesLe premier jour de la COP21 a été marqué par de nombreuses déclarations de bonnes intentions… et par un engagement financier fort et concerté des secteurs public et privé.

Le développement des énergies renouvelables est la clé de voûte d’un économie sans carbone. Or, si de nombreuses avancées ont été faites ces dernières années, aussi bien en performance qu’en baisse des coût, il faut aujourd’hui franchir un palier pour en faire profiter tous les pays, et les plus pauvres au premier titre.

Action conjointe
Deux annonces ont été faites hier à l’occasion de l’ouverture de la COP21 dans ce sens :
– 20 Etats parmi lesquels de nombreux pays européens et les gros pollueurs que sont les Etats-Unis, la Chine, le Canada ou encore l’Inde ont lancé Mission Innovation : un engagement à investir 20 milliards de dollars dans la recherche sur les énergies propres d’ici à 2020, soit le double de leurs investissements actuels.
– une trentaine de milliardaires issus de 10 pays dont les Américains Bill Gates et Mark Zucherbeg, le Chinois Jack Ma, l’Indien Tata et le Français Xavier Niel ont dans le même temps annoncé la création du fond privé Breakthrough Energy Coalition. Dédié au développement des énergies propres, celui-ci se veut  «un autre type d’investisseur privé, engagé à long terme vis-à-vis des nouvelles technologies et disposé à consacrer à cette entreprise un capital-risque d’une souplesse et d’une patience considérables. Le succès de cette entreprise constituera la preuve économique nécessaire à l’économie des énergies propres dictées par le marché, dont l’avenir de notre planète a besoin.»

Le combinaison de ces initiatives, qui se traduira par un « accroissement drastique » des partenariats publics-privés entre gouvernements, instituts de recherche et investisseurs, a pour ambition de donner au monde une énergie « largement disponible, fiable, à un prix abordable, et qui ne produit pas de carbone » affirme Bill Gates.

C’est en tout cas la preuve que seule une action concertée des Etats et de la société civile pourra lever les fonds, les forces et les énergies nécessaires pour une vraie transition vers une économie décarbonée. 20 pays et 30 milliardaires, c’est un début. Reste à impliquer 176 autres pays et 7 milliards d’être humains. La route est encore longue….

Ajoutez votre commentaire

*