Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

7e continent : un nouveau monde à faire disparaître

18 Mai 2015

photo-7e-continent-plastiqueL’expédition 7e continent s’est élancée le 15 mai dernier de Martinique. L’objectif : mieux comprendre et combattre la pollution plastique de nos océans.

Chaque année 8 à 10 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans et plusieurs centaines millions de tonnes ont été identifiées à la surface. Ces déchets se décomposent à la surface de nos océans et se réunissent au sein de « gyres océaniques » (voir carte plus bas). Véritables continents de plastique, ces gyres véhiculent des perturbateurs endocriniens, métaux lourds et autres polluants qui entrent dans la chaîne alimentaire et menacent la santé humaine. 

4634238_6_26b5_d-immenses-plaques-de-dechets-flottent-dans_13fe0eb62bb8e1b8806c17b8ac78d59c

Voyage en terre plastique

L’expédition 7e continent part à l’assaut de l’un de ces gyres, situé dans la mer des Sargasses, dans l’Atlantique Nord. Mobilisant de nombreuses expertises, elle est constituée :
– d’un volet scientifique mobilisant la fleur de la recherche française : le CNES et Mercator Ocean pour la localisation et l’identification de la densité et de la superficie de cette pollution ; le CNRS et le Musée National d’Histoire Naturelle pour l’étude de cette « plastisfère » et des organismes qui y prolifèrent (virus, bactéries, zooplanctons…) ; l’Institut océanographique de Monaco pour établir le lien entre prolifération des méduses et pollution plastique.
– d’un volet pédagogique : mobilisation publique pour le nettoyage et la collecte des déchets à terre, opérations de sensibilisation notamment de la cadre de la SERD avec pour partenaires l’Agence de l’eau Seine Normandie et Surfrider, espace digital à disposition des enseignants pour pouvoir traiter le sujet dans le cadre du programme du secondaire
– d’un volet médiatique : campagnes de presse, film, application digitale à destination du grand public et pour encourager les synergies entre entreprises et associations, etc.
– d’un volet action et solution : cette expédition est conçue dans le but de l’action. A titre d’exemple : le partenariat avec Algopack, startup française de la chimie bleue et première entreprise au monde à remplacer le plastique par des algues. Cette dernière propose de valoriser les déchets des Sargasses en biomatériaux 100% compostables.

Vous pouvez suivre, faire un don ou simplement relayez cette belle expédition ici.

3 commentaires
  1. Bonjour,
    Je suis professeur et je me sers de votre site. Je voudrais savoir si la photo du surfer est un montage ou non.
    Je vous remercie par avance.

Ajoutez votre commentaire

*