Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Adok met tout le monde à table !

23 Nov 2016

 

macbook-606763_640

Un cadre français passe en moyenne 24 jours par an en réunion d’après le baromètre Wisembly/IFOP. Un temps considérable dont les participants profitent parfois pour faire tout autre chose, cachés derrière leurs tablettes. Un temps révolu grâce à Adok et sa table participative qui évite toute dispersion !

L’entreprise Adok a mis au point une technologie capable de transformer n’importe quelle table en écran de tablette numérique. Encore en attente de validation de leur brevet, les fondateurs préfèrent rester discret sur le fonctionnement de leur procédé. Néanmoins, Paul Péretié, son CEO, explique que cela revient à « poser une couche de réalité augmentée sur une table qui devient alors tactile». Les participants peuvent alors travailler ensemble et en même temps sur un même document.
Grâce à ce « shared computer », impossible de se cacher derrière son écran d’ordinateur d’en profiter pour répondre à des mails, ou jouer.

Lire aussi: L’immersion d’un de nos journalistes dans l’X, l’accélérateur de Polytechnique (DD28)!

Aussi rapide qu’un slide…
Incubé par l’accélérateur de l’X, crée par l’Ecole polytechnique, Adok a bénéficié des « ressources énormes de l’école : imprimantes 3D, encadrement de chercheurs spécialisés » explique Paul Péretié. Résultat, en quelques mois à peine, la startup a élaboré un prototype et entamé une phase de tests beta. Les premiers Adok SC devraient être disponibles d’ici septembre prochain, le temps d’analyser les premiers résultats, d’effectuer quelques modifications et surtout de recruter de nouveaux collaborateurs et de lever des fonds.
Adok ne perd pas de temps non plus pour son internationalisation. En participant au programme the Refiners*, la startup entend bien prendre racine à San Francisco et pourquoi pas, conquérir l’Amérique.

* accélérateur de pépites françaises installé à San Francisco.

 

 

 

 

Ajoutez votre commentaire

*