Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Allemagne : une nouvelle étude lie la pollution à l’agriculture
Société

Allemagne : une nouvelle étude lie la pollution à l’agriculture

05 Mar 2020

Alors que l’Allemagne a reçu un avertissement de la Commission européenne, une nouvelle étude fait clairement le lien entre la pollution et l’agriculture.

En Allemagne il existe désormais un lien entre la pollution de la nappe phréatique et l’agriculture. C’est ce qu’a établi l’Institut allemand pour la recherche économique (DIW) dans une étude publiée le 26 février 2020. Celle-ci se base sur des données de 2012 – 2016 et révèle que les niveaux de nitrates sont beaucoup plus élevés dans les zones agricoles que dans les forêts ou les prairies. Les chercheurs ont découvert des niveaux de pollution sept fois supérieurs à la valeur maximale autorisée de 50 mg par litre. Et la concentration de nitrates est particulièrement élevée dans les États allemands où des porcs sont engraissés.

Une agriculture responsable

Si l’Allemagne peine à gérer son excès en matière de nitrates et se fait retoquer par la Commission européenne, d’autres pays membres de l’UE ont réduit leur excédent d’azote : à savoir le Danemark et les Pays-Bas. Entre 2011 et 2014, Paris avait été condamné à deux reprises par la Cour de justice Européenne pour non-respect de la directive Nitrates. Et selon un rapport de UFC-Que choisir, la présence de pesticides et de nitrates reste massive dans les cours d’eau français malgré de récents progrès dans les zones de captage les plus à risque. Mais ces captages prioritaires ne représentent qu’à peine 3 % des 35 000 captages en France, pour la plupart sans protection particulière contre les pollutions agricoles. « Les pollutions agricoles n’ont que très peu baissé dans les cours d’eau et sont toujours aussi présentes dans les nappes phréatiques », affirme l’UFC faisant, ainsi, appel à un développement d’une agriculture biologique et plus responsable.

Ajoutez votre commentaire

*