Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Arroser à la rosée

05 Déc 2016

En France, plus de 70% de l’eau consommée est utilisée pour l’agriculture. Ressource de plus en plus rare en raison des sécheresses, il devient impératif de la préserver. C’est ce que propose Avi Tamir avec un plateau qui raisonne l’agriculture et protège les sols.

Israël, comme de nombreux pays de la région, doit réussir à concilier culture agricole et climat aride. Pour améliorer le rendement et rationaliser les besoins en eau et en engrais, l’entreprise Tal-Ya a mis au point un plateau en polypropylène, recyclé et recyclable, qui se place au dessus des racines des plantes. Grâce à ses rainures, la rosée et la condensation s’y accumulent et retombent directement au pied des cultures. « Les agriculteurs ont donc besoin d’utiliser beaucoup moins d’eau et moins d’engrais » souligne Avi Tamir, PDG de l’entreprise, qui estime les gains entre 50% et 30%, comparés à une production normale. En occultant le soleil et en filtrant les UV, le plateau permet également d’éviter le développement des mauvaises herbes et donc de limiter le recours à des désherbants. Ce qui se traduit par une réduction de la pollution des nappes phréatiques. La structure protège également les cultures des changements de température, notamment de la gelée.

Lire aussi: Zephyr Solar: le ballon solaire et solidaire

Un gain écologique et économique
Au-delà des gains écologiques, ce plateau accroît également les rendements. « Les arbres équipés de nos plateaux sont plus grands, plus développés et leur production de fruits est plus importante » se félicite Avi Tamir. Une caractéristique qui, jumelée aux économies d’eau, d’engrais et de désherbant, permet aux agriculteurs de rentabiliser l’achat de ces plateaux « en une seule saison ». Leur durée de vie est estimée entre 6 et 10 ans.
Utilisé depuis 2014 par les agriculteurs, le système a déjà trouvé sa place dans plus de 62 pays. Un beau début qu’Avi Tamir souhaite poursuivre en vendant 25 millions de plateaux dans le monde l’année prochaine.

 

 

Ajoutez votre commentaire

*