Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Bientôt, on cultivera des truffes parisiennes
Innovation - Société

Bientôt, on cultivera des truffes parisiennes

19 Mar 2018

Découverte étonnante sur les terrasses végétalisées d’un hôtel parisien : une truffe sauvage !

C’est proche de la tour Eiffel que le champignon a été trouvé, s’épanouissant au pied d’un charme. Frédéric Madre, chercheur en écologie urbaine et co-fondateur de Topager, a fait identifier sa découverte par un laboratoire du Muséum d’histoire naturelle : il s’agit bien d’une truffe, de l’espèce Tuber Brumale. Marc-André Selosse, qui a fait l’analyse, estime que “les arbres avaient sûrement été mycorhizés par la truffe avant leur arrivée.” Il parle de la relation symbiotique entre l’arbre et le champignon. Le premier échange les produits de sa photosynthèse contre des sels minéraux que le second collecte dans le sol. Une relation qui aurait survécu à leur arrivée sur les toits d’un hôtel parisien. Les îlots de chaleur urbains auraient également pu favoriser la pousse du champignon aussi rare que prisé.

Ville comestible

Marc-André Selosse cherche ainsi à tester la possibilité de produire des truffes sur les toitures et terrasses végétalisées en milieu urbain. La pollution ne semble pas être un risque pour lui : “Les sols sur les toits sont souvent des substrats qui ont été choisis par les personnes qui les installent, le risque de trouver des pollutions aux métaux lourds comme ça peut être le cas sur des sols urbains classique est très faible.” Mais il faudra attendre cinq ans pour espérer avoir une réponse… et des résultats ! Si cette piste s’avère positive, cela pourrait relancer la production de truffes, qui, en un siècle, a chuté de 1 000 tonnes par an à environ 35 tonnes en 2016.

Ajoutez votre commentaire

*