Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Ce cendrier-champignon recycle les mégots
Innovation - Société

Ce cendrier-champignon recycle les mégots

30 Juil 2019

Imaginé par une designer franco-belge, ce cendrier utilise les propriétés purifiantes des champignons pour transformer les mégots en bio-matériau, en deux mois seulement. Une innovation testée cet été au festival du Cabaret Vert.

Avec sa startup PuriFungi, Audrey Speyer utilise les champignons comme matière première dans des kits pour purifier et dépolluer. Sa dernière invention : un cendrier vivant, MYcelial Ashtrays, avale les mégots pour les recycler à la source. Lauréate du Move Up Festival, la startup pourra tester son concept innovant au Cabaret Vert, qui a lieu du 22 au 25 août à Charleville-Mézières. Le festival, qui se veut “durable jusqu’à la moelle”, classe en effet le mégot comme premier déchet de l’événement.

Digérer la pollution

Le cendrier de PuriFungi n’est autre qu’une culture de champignon, dans lequel le fumeur pourra directement déposer son mégot. Les champignons se chargent d’absorber les contaminants et de lentement assimiler le mégot dans son réseau racinaire (le mycelium). Un filtre de mégot est tout de même chargé de plusieurs milliers de substances chimiques (plastique, naphtalène, nicotine, arsenic, mercure, plomb…) et met plus de dix ans pour se dégrader. Mais, au bout de deux mois, ce qu’il reste du mégot dans le cendrier-champignon peut être réutilisé comme substitut écologique au plastique.

Outre “réduire le déchet à sa source de production”, le but de PuriFungi est d’éveiller les consciences des fumeurs. Le visuel du cendrier interpelle et l’enjeu est vite compris. Audrey Speyer espère ainsi qu’à la prochaine cigarette, le fumeur “aura une pensée pour la mission PuriFungi et décidera peut-être de ne pas jeter sa cigarette dans le caniveau ».

Ajoutez votre commentaire

*