Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

COP = COnférence de la Paix

30 Nov 2015

shutterstock_156269717 - copieQue veut dire COP ? Malgré le battage médiatique, la signification de ces trois lettres reste souvent un mystère pour le grand public.

Il est vrai que l’acronyme de « Conference Of the Parties » est, pour le moins, un terme à faible intensité de sens, bureaucratique, et donc peu mémorisable.
De plus, le mot « parties » entretient le flou : pourquoi ne pas parler de nations, puisque les 195 parties, ce sont les Etats, la seule exception étant l’Union Européenne, qui constitue la 196e partie, et est donc l’exception qui justifie le terme.
Profitons de ce flottement de sens pour donner à l’acronyme inconsistant une signification plus forte : COnférence de la Paix.

Agir à la source

A bien y réfléchir, et en pratique, c’est son sens exact, puisque l’objectif final est d’éviter les migrations massives, de dizaines de millions de personnes, qui déstabiliseront des vies, des collectivités humaines, des pays et des régions entières du globe.
Sa mission n’est pas de régler les conflits, mais d’empêcher leur survenance à long terme, en agissant à la source. Ce cadre de réunions et d’échanges complète donc efficacement les autres instances.

Combien de divisions ?

Son format est original : la COP n’a pas de casques bleus, aucune division, elle ne sait pas contraindre par la force, ses seules armes sont le dialogue, la science, l’intelligence et les bonnes volontés.
Elle est faible, c’est pour cela qu’elle peut être efficace. Contre les susceptibilités des souverainetés, la pression de l’opinion publique mondiale, qui se développe malgré les obstacles, sera un levier suffisant.

Le climat est un objet-monde, selon le mot de Michel Serres. Il peut aussi être une motivation-monde, une incitation à faire monde.

Philippe Goupil

Ajoutez votre commentaire

*