Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
D’anciens vélos en libre service retapés pour des enfants de Birmanie
Société

D’anciens vélos en libre service retapés pour des enfants de Birmanie

17 Juin 2019

L’organisation Lesswalk rachète des vélos en libre service qui ne seront jamais utilisés et les offre à des enfants birmans, leur évitant une longue marche pour aller à l’école.

Victime de son succès, le vélopartage résulte dans de nombreux pays à l’abandon de deux roues, parfois encore neufs. À Singapour, les entreprises Ofo et oBike se sont retirées du marché, n’ayant pas convaincu les utilisateurs. Pour éviter que leur stock ne finisse à la casse, l’entrepreneur Mike Than Tun Win a décidé de créer l’organisation Lesswalk pour racheter ces vélos et les offrir à des enfants de son pays d’origine, la Birmanie. Une aubaine pour ces entreprises, à qui il aurait coûté plus cher de vendre son stock à des entreprises de recyclage.

Roulez jeunesse

Soutenu par des sponsors, il a prévu le rachat de 10 000 vélos et en a déjà reçu 4 000. Son plan ? Les retaper puis les envoyer en priorité aux enfants qui en ont le plus besoin, notamment les adolescents de 13-16 ans, qui ont plus de 2 km par jour pour se rendre à l’école. “En réduisant leur temps de trajet, ils pourraient passer plus de temps à étudier, à acquérir plus de connaissances et ainsi augmenter leurs chances de sortir de la pauvreté”, explique l’entrepreneur à Today. Il lui faudra par exemple changer le cadenas digital pour un mécanique et ajouter un siège arrière, car beaucoup emmènent leur petit frère ou petite soeur en chemin. À terme, il espère gagner le soutien d’associations pour organiser la répartition et toucher encore plus d’enfants, tout en recyclant.

Ajoutez votre commentaire

*