Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Déposer son masque usagé au supermarché
Société

Déposer son masque usagé au supermarché

03 Sep 2020

Et si on déposait son masque usagé au supermarché, dans un point de collecte dédié, comme on dépose actuellement ses piles ou appareils défectueux ? C’est le pari de SYSTEME U qui lance un test à l’Hyper U de Neuilly-sur-Marne avec un premier bac de collecte.

Avec la pandémie de Coronavirus et l’obligation de porter un masque à l’extérieur, il n’est désormais plus rare de voir des masques jetés sur le voie publique. Des masques chirurgicaux, confectionnés à partir de polypropylène, une matière plastique non biodégradable et non recyclable, qui mettraient entre 400-450 ans à se décomposer dans la nature et finiraient souvent dans les océans.

Pour inciter les Français à jeter leurs masques dans un conteneur approprié, le groupe alimentaire System U a lancé une opération innovante. En partenariat avec l’entreprise GobUse, spécialisée dans la collecte de gobelets en plastique, il a mis en place un point de collecte à l’Hyper U de Neuilly-sur-Marne. Les masques collectés (tissus et jetables) seront ensuite désinfectés, triés puis recyclés. Les élastiques seront récupérés pour faire d’autres masques et le reste servira à produire de nouveaux produits. C’est l’agence de design, FabBRICK, spécialisée dans les matériaux éco-pensés, qui donnera une seconde vie à ses masques usagés en fabriquant tables, chaises, tabourets, mobiliers d’aménagement pour bureau ou magasin et même isolants pour travaux de construction. Une opération test qui se poursuivra à l’Hyper U de Rungis. 

Bientôt une amende de 135 euros

De son côté, le ministère de la Transition écologique continue à rappeler les bons gestes à adopter. Et contrairement à l’idée reçue, les gants et les masques à usage unique ne doivent pas être jetés dans les poubelles de recyclage (poubelle jaune) car ils pourraient contaminer les agents de collecte en centre de tri. Il faut plutôt les jeter dans les poubelles de rue ou, à la maison, dans la poubelle à ordures ménagères. Une habitude pas toujours évidente à prendre et d’ailleurs 5% des Français avouent avoir déjà jeté ou perdu leur masque sur la voie publique ou le long des routes selon une étude de la fondation Vinci sur les comportements éco-responsables des Français. Un geste qui pourrait bientôt être puni par une amende de 135 euros pour jet de déchet sur la voie publique, au lieu des 68 euros actuellement en vigueur, selon un projet de décret présenté mi-juin. 

Ajoutez votre commentaire

*