Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW

Des consignes pour le plastique !

26 Juin 2016

 

ecobox1-1024x696

En France, 50% des bouteilles en plastique ne sont pas recyclées. Pour lutter contre ce fléau, les containers Ecobox rémunèrent les bons recycleurs en leur offrant un bon d’achat utilisables dans les supermarchés qui les hébergent.

Seules les bouteilles transparentes entièrement composées de PET, polytéréphtalate d’éthylène, sont récupérées. Les containers commencent donc par scanner leur code barre. Si une lumière verte clignote, c’est bon !
Le plastique récolté est ensuite :

  • broyé en copeaux
  • collecté et acheminé dans des usines où il est recyclé
  • redistribué aux sites d’embouteillage.

Et comme le PET est recyclable à l’infini, cette chaîne vertueuse se perpétue sans cesse. L’organisation en circuit court qui en découle dynamise ainsi l’emploi et l’économie de la région des Hauts de France tout en préservant l’environnement. « L’idée est de mettre en place notre propre principe de pollueur/dépollueur et de créer notre propre matière première recyclée » explique William Dossini, responsable d’Ecopet pour la marque Saint-Amand.

 

Multiplier pour mieux recycler
Chaque mois, les 15 Ecobox de la région des Hauts de France permettent de récolter 80 000 bouteilles, soit 2 tonnes de plastique. « Les camions ne roulent jamais à vide » se réjouit William Dossini. Le succès est tel que les fondateurs d’Ecopet, la société qui fabrique les Ecobox, espèrent implanter 70 nouvelles bornes dans la région d’ici la fin de l’année. Le groupe Suez propose également ce système avec ses kiosques Réco. Mais ceux ci aussi sont implantés dans des supermarchés excentrés des grandes villes où ils seraient pourtant bien nécessaires.

Lire aussi: Le REPAIR des bricoleurs

Espérons qu’avec le temps des bornes de ce type trouveront leur place dans toutes les villes et pourquoi pas les métros, comme à Pékin, où une bouteille = un ticket de transport !

 

 

Ajoutez votre commentaire

*