Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Des vélorues pour 2021 ?
Société

Des vélorues pour 2021 ?

14 Jan 2021

Qui n’a pas été frappé par ces images d’embouteillages de vélos dans les grandes villes de France ?

Protection contre le covid oblige, les utilisateurs se sont rués sur la petite reine. Mais qu’en sera-t-il en 2021, quand le vaccin aura fait disparaître (espérons-le) la menace ?  Le vélo, effet de mode, ou tendance profonde ?

Le fait est que ce surgissement des deux-roues dans le paysage urbain ne marque que l’accélération d’un phénomène déjà en cours depuis au moins une dizaine d’années.

A Paris, la pratique du vélo a augmenté de 30 % de 2010 et 2018. A Lyon, c’est 10 % d’augmentation par an. A Bordeaux, 50%. Autre évolution majeure, on prend son vélo pour aller au travail. À Strasbourg, ville pionnière, ou Grenoble, les déplacements domicile-travail à vélo atteignent 15%.

Le VAE (vélo à assistance électrique), qui n’existait pratiquement pas il y a dix ans, a grandement contribué à l’accélération de la pratique. Le VAE ouvre le déplacement en vélo aux trajets plus longs, et à des populations qui en restaient jusqu’à présent éloignées, comme les personnes âgées ou les femmes.

Enfin, les investissements des collectivités locales commencent à porter leur fruit. Grenoble, Strasbourg, Paris, Bordeaux, Nantes ou Toulouse investissent aujourd’hui entre 15 et 20 € par an et par habitant. En 2021, saurons-nous rattraper nos voisins allemands et néerlandais ?

Les villes et régions allemandes ont déjà lancé des projets de grande ampleur. Par exemple cette autoroute à vélos de cent kilomètres, qui reliera 10 villes et quatre universités, de Duisbourg à Hamm en passant par Dortmund. Une voie de 4 mètres de large, équipée de ponts et tunnels pour éviter les croisements avec les voitures.

Les automobilistes plus chez eux sur les routes

Plus localement, les vélorues, déjà bien implantés aux Pays-Bas et en Allemagne, encore en expérimentation en France à Strasbourg ou Dijon, se développeront sans doute à plus grande échelle. Ce sont des espaces viaires consacrés prioritairement au vélo. Avec un marquage au sol spécifique pour que les automobilistes comprennent bien qu’ils ne sont plus chez eux. Comme le dit le charmant message de la photo ci-dessous (aux Pays-Bas) : « Vélorue. L’automobile est invitée. »

Ajoutez votre commentaire

*