Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Documentaire : La face cachée des énergies vertes en replay sur ARTE
Agenda

Documentaire : La face cachée des énergies vertes en replay sur ARTE

30 Nov 2020

Et si ce n’était pas sur la transition écologique mais plutôt sur la sobriété que nous aurions dû miser pour protéger la terre ? 

Le documentaire : « la face cachée des énergies vertes » dévoile le véritable coût de la transition écologique : l’utilisation de métaux rares aussi polluants que nos énergies et combustibles fossiles.

C’est une enquête de 89 minutes, disponible en replay sur ARTE jusqu’au 21 janvier 2021, réalisée par Jean-Louis Perez et Guillaume Pitron qui va remettre en question tous ceux qui ne juraient que par la transition écologique.

Si les accords de Paris signés en 2015 ont suscité beaucoup d’espoir en terme de protection de l’environnement, ils ont aussi permis la création de nouveaux marchés d’investissement. Grâce à l’économie verte, de nouveaux produits inspirés des énergies vertes comme les panneaux solaires, les éoliennes ou encore les voitures électriques sont entrés dans notre quotidien. Mais ce ne sont pas pour autant des produits propres car pour les produire il faut extraire des métaux rares (néodyme, cérium, cobalt, lithium) dont l’extraction cause des ravages à l’autre bout du monde (Bolivie, Chili, Chine).

En sachant que nous continuons à polluer pour accompagner la transition écologique, ne serait-il pas plus prudent de miser sur la sobriété plutôt que la transition écologique ? Mais pourra-t-on renoncer à notre confort ? Est-ce que les industriels pourront entendre ce message ? L’une des réponses du documentaire est qu’il faut une autre révolution : celle de nos consciences et de nos modes de vie. 

3 commentaires
  1. Bonjour.
    J’en ai visualisé la première partie……mais en voulant reprendre la suite ce documentaire il n’est plus disponible (Il dérange…?)
    Y-a-t-il un lien où le visualiser?……
    Merci.
    Cordialement.

  2. en effet, les éoliennes ne sont pas écolo du tout avec les utilisations massives de métaux rares, et il y a aussi le problème du recyclage de l’énorme socle en béton et de ces pales monstrueuses lors du démantèlement futur de l’éolienne : des mesures préventives drastiques sont indispensables pour réduire les risques professionnels des matériaux composites : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique-2/la-prevention-des-risques-professionnels-des-materiaux-composites

Ajoutez votre commentaire

*