Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Étalement urbain : une place de parking, une maison
Innovation - Société

Étalement urbain : une place de parking, une maison

08 Déc 2017

Alors qu’architectes et ingénieurs rivalisent d’inventivité pour bâtir les villes du futur, une idée intéressante a fait surface à la Helsinki Design Week en septembre dernier : une maison de trois étages avec la superficie d’une place de parking.

Tikku (le bâton) : c’est le nom du micro-appartement imaginé par le cabinet d’architecture finlandais Casagrande Laboratory. Sa particularité ? Sa surface de 2,5 mètres sur 5 lui permet de tenir dans une place de stationnement, tout en offrant 37,5 m² d’espace à vivre. Le tout monté en une nuit sur trois étages modulables : salon, bureau, chambre… pour environ 40 000 dollars.

Tiny-house autosuffisante

Le bois lamellé-croisé qui la compose, un bois massif cinq fois plus léger que le béton, lui permet de :
– se passer de fondations (un bac de sable les remplace),
– répondre aux normes antisismiques,
– avoir une isolation thermique suffisante pour ne pas avoir besoin de se rattacher au réseau (les panneaux solaires inclus la rendent autonome énergétiquement).

D’abord pensée comme lieu de passage pour nomades urbains, la maison pourrait aussi faire office de logement traditionnel : les architectes réfléchissent à la relier au réseau d’eau afin d’inclure une salle de bain (le prototype comprend pour l’instant seulement des toilettes sèches), et une cuisine.

“Les villes ne sont pas aménagées pour les humains, mais pour les voitures”

L’un des défis majeurs des décennies à venir sera de loger les citadins. Et pour cause ! Aujourd’hui, déjà plus de la moitié de la population vit dans des villes. En 2050, cette proportion augmentera à deux tiers, selon l’ONU. Dans le même temps, la mobilité urbaine se voit profondément transformée par l’économie du partage et les transports doux. Pour Marco Casagrande, porteur du projet Tikku, s’approprier l’espace auparavant dédié aux voitures est essentiel pour réadapter l’urbanisme d’aujourd’hui à notre habitat : un parking Ikea pourrait accueillir 10 000 logements de ce type !

Ajoutez votre commentaire

*