Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
FabBRICK : une brique pour lutter contre le gaspillage textile
Innovation

FabBRICK : une brique pour lutter contre le gaspillage textile

29 Jan 2020

L’agence française de design intérieur fabBRICK propose de recycler nos vieux vêtements mis au rebut pour en faire un matériau de construction isolant. Une démarche innovante et éco-responsable.

Vieux t-shirts en coton déchirés, jeans troués, comment donner une seconde vie à nos vêtements usagés ? C’est l’idée anti-gaspillage de la jeune Clarisse Merlet, architecte de formation, derrière fabBRICK. En partenariat avec  Gebetex, une entreprise de tri et de valorisation textile, la jeune pousse parisienne collecte des vêtements trop abîmés pour être revendus. Les déchets textiles, déjà broyés, sont mélangés avec une colle écologique et des ingrédients non polluants pour être ensuite compressés. Et le résultat est impressionnant. Ces briques permettent de réaliser du mobilier ou des cloisons isolantes de manière éco-responsable.

Seulement 36% des déchets textiles sont récoltés

FabBRICK a décidé de s’attaquer à deux industries beaucoup trop polluantes : la construction et le textile. Aujourd’hui il y a de moins en moins de ressources naturelles pour construire et de plus en plus de déchets. En effet, chaque année un français achète 9,5 kg de vêtements, selon l’éco-organisme textile Eco TLC. Et d’après l’Institut national de l’économie circulaire (Inec), seulement 36 % de ces textiles est collecté. Depuis 2017, plus de 15 000 briques ont été réalisées et utilisées pour des aménagements de boutiques et de prêt à porter. FabBRICK ambitionne d’élargir son projet dans le domaine de la construction afin de limiter l’utilisation des ressources naturelles telles que le sable, le bois ou le pétrole, qui, jusqu’à présent sont encore trop énergivores.

Une brique confectionnée à partir des déchets textiles

1 commentaire
  1. Toutes mes félicitations pour une telle initiative.j’ai une association à OUAHIGOUYA au Burkina qui intervient dans le recyclage des matériaux initiales .

Répondre à SAVADOGO Amadé Augustin Annuler la réponse

*