Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
La fintech et les français
Fintech : un concept encore flou pour les Français
Société - Tech

Fintech : un concept encore flou pour les Français

30 Mar 2017

D’après un récent sondage Harris Interactive, seul 4% des Français savent réellement ce que sont les fintech. Pourtant, ils sont très nombreux à les utiliser… et à en redemander.

L’étude réalisée à la demande du cabinet Deloitte sur l’appétence des Français pour la fintech, donne des résultats pour le moins, paradoxaux. Si seulement 4% d’entre eux arrivent à définir ce phénomène, ils ne boudent pas le concept pour autant. En effet, 25% se disent prêts à quitter leurs banques pour une banque en ligne. Mais 76% sont encore réticents à l’idée de ne plus avoir de conseillers propres.
Un phénomène que de nombreuses banques ont déjà pris en compte en se dotant de leur propre banque en ligne.

Le nouveau visage de la finance 

Aujourd’hui, toutes les transactions peuvent se faire en ligne. Plus besoin d’appeler son conseiller ou de se déplacer pour effectuer un virement ou gérer son découvert. Un smartphone suffit ! Facile à utiliser, flexibles et rapides, les « néobanques » ont toutefois leurs limites : ouverture de compte soumise à un salaire minimum, à un CDI, etc…
Mais les fintech ne se limitent pas au secteur bancaire.

Lire aussi: L’ONU passe à la Fintech! 

En pleine croissance !

Le crowdunfing appartient également à ce secteur. Utilisées par les particuliers comme par les professionnels, ces plateformes de financement participatif ont trouvé leur place dans le tissu économique français (300 millions € en 2015). La fintech ne cesse de se développer et ne devrait pas s’arrêter en si bonne voie. Toujours selon le sondage Harris Interactive, les Français aimeraient bénéficier d’offres d’assurances habitation, santé et auto connectées.

 

 

Ajoutez votre commentaire

*