Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Gobee : le vélo partagé sans bornes
Innovation - Société

Gobee : le vélo partagé sans bornes

24 Oct 2017

Depuis le 9 octobre 2017, Paris accueille les vélos en libre-service de la startup française Gobee.bike. Après les scooters, c’est au tour des vélos de se débarrasser des bornes.

Basée à Hong Kong, la startup a pensé des vélos sur le même principe que les scooters Cityscoot et Coup : équipés d’un système GPS, ils se prennent et se déposent dans n’importe quel parking à vélo. Il suffit de :
– télécharger l’application,
– créer votre compte,
– déposer une garantie de 15 à 50 euros,
– géolocaliser un vélo,
– scanner le QR code situé au niveau du guidon ou du cadenas,
– et… pédaler !

Une fois arrivé à destination, il n’y a plus qu’à abaisser manuellement le cadenas sur la roue arrière. La facture arrive directement sur votre mobile : 0,50 € par demi-heure. Le service est sans engagement ni abonnement et se veut donc un complément à l’offre de Vélib’ (reprise par Smoovengo qui a gagné le nouvel appel d’offre de la mairie de Paris cet été).

Sans bornes et sans fraude

Outre le gain de temps et d’espace, Gobee mise sur la sécurité : géolocalisables, les vélos sont aussi munis d’une alarme ainsi que de capteurs pour détecter toute fraude. Une amélioration de taille, puisqu’on estime que 19 000 Vélib’ sont volés chaque année à Paris.

Déjà en place à Lille, le service – dont la dernière levée de fonds s’élevait à 9 millions de dollars – devrait s’étendre à une dizaine de villes françaises et européennes d’ici à la fin de l’année.

Ajoutez votre commentaire

*