Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
Gumdrop recycle vos chewing-gums
Innovation - Société

Gumdrop recycle vos chewing-gums

21 Mar 2018

La Britannique Anna Bullus transforme ce fléau environnemental en objets utiles. Pour une fois, vous apprécierez d’avoir un chewing-gum collé à la semelle !

À la manière de Greenminded, qui recycle les mégots, Gumdrop s’attaque au second déchet le plus produit sur la planète : les chewing-gums. La société a développé une méthode pour collecter et recycler ce matériau en toutes sortes d’objets, comme des semelles de chaussures, des gobelets, des crayons, des peignes… Sa recette :
– des poubelles rose fluo en forme de bulle placées à hauteur d’yeux (et elles-mêmes en chewing-gum recyclé),
– des panneaux informatifs accompagnant les poubelles,
– et une usine de recyclage qui extrait le polymère pour en faire une pâte modulable, appelée Gum-tec.

Mastiquer…

Les chewing-gums sont en effet composés de gomme, un caoutchouc synthétique similaire au plastique et fabriqué avec des dérivés du pétrole. Il lui faut en moyenne cinq ans pour se dégrader. Autrement dit :
– il n’est pas biodégradable,
– il pollue les cours d’eaux,
– et il coûte 150 millions de livres par an rien que pour nettoyer les rues britanniques.

Gumdrop propose aussi une poubelle de poche

… puis astiquer

La proportion dans le mélange Gum-tec varie, mais chaque objet contient au moins 20 % de chewing-gum. Pour les premières institutions publiques à avoir testé le dispositif, le résultat est encourageant : l’université de Winchester a noté une baisse des déchets liés à ce produit, tandis que l’aéroport Heathrow a économisé près de 7 000 euros en frais de nettoyage en seulement trois mois ! Une idée qui mérite d’être ruminée de notre côté de la Manche, puisque les Français sont les deuxièmes consommateurs de gomme à mâcher au monde, derrière les Américains.   

1 commentaire
  1. Faute de revenir en arrière et de ne produire ni cigarettes ni chewing-gums, le recyclage des mégots et celui des chewing-gums sont des initiatives très positives. Par contre, une fois les chewing-gums recyclés en semelles de chaussures, gobelets, crayons, peignes (…), ces derniers produits sont-ils à leur tour recyclables? A l’infini?…;-)

Ajoutez votre commentaire

*