Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
La carte click & collect pour soutenir sa librairie locale
Société

La carte click & collect pour soutenir sa librairie locale

02 Nov 2020

C’est un nouveau coup dur pour les libraires ! Considérées comme des commerces non-essentiels, elles seront fermées pendant le second confinement. Pour sauver les librairies et continuer à lire pendant le confinement, le site Livres Hebdo publie une carte interactive des librairies qui proposent du click & collect dans toute la France. 

Elles avaient déjà baissé leur rideau pendant les deux mois du premier confinement, elles ont dû fermé à nouveau vendredi 30 octobre pour le second confinement. 

La mobilisation du milieu littéraire et des élus locaux n’auront rien fait, le Gouvernement « ne reviendra pas sur les mesures annoncées » pour lutter contre la crise sanitaire, a confirmé le Premier ministre Jean Castex sur TF1, dimanche 1er novembre. Cependant Jean Castex a assuré que « la vente des produits qui […] sont d’ores et déjà interdits dans les commerces de proximité sera interdite dans les grandes surfaces à partir de mardi. » Pour lutter contre les effets pervers de l’e-commerce sur l’économie française, il a aussi encouragé les Français à boycotter Amazon durant cette période. Au 3e trimestre 2020, le site de e-commerce affichait un bénéfice de 6,3 milliards de dollars.

Le Click & collect pour sauver les librairies

Pour aider les librairies déjà fragilisées économiquement par le premier confinement, le site et magazine Livres Hebdo relance sa carte des librairies proposant un service click & Collect.

Sur la carte de France, les librairies qui proposaient déjà des services de click & collect lors du premier confinement, sont en orange. Celles qui n’étaient pas encore inscrites au service, mais qui ont confirmé la reprise de leur service drive, sont en violet. Afin de limiter les contacts physiques, les librairies ouvriront uniquement leurs portes pour récupérer les commandes. En plus du click & collect, d’autres initiatives plus inattendues sont en cours en réalisation.

Monoprix veut héberger des libraires

C’est la surprise de ce second confinement. Monoprix, l’entreprise du secteur du commerce et de la distribution, considérée comme un commerce essentiel, veut proposer aux libraires, fleuristes et cordonniers, d’occuper la place des espaces événementiels et de certains rayons non occupés (textiles, maquillage) dans les magasins Monoprix présents dans 250 villes de France. 

« Puisque nous avons le droit d’ouvrir, je considère que nous avons le devoir d’accueillir des commerçants qui ont l’obligation de fermer », a expliqué Jean-Paul Mochet, le patron de Monoprix dans une publication Linkedin. 

Si officiellement les librairies devront fermer pendant toute la durée du deuxième confinement, soit un mois, le Premier ministre Jean Castex a assuré qu’un point d’étape aurait lieu dans 15 jours, en fonction de la situation sanitaire. 

Ajoutez votre commentaire

*