Connexion
newsletter
CONNECT & FOLLOW
La COP1 Étudiante : un festival pour éveiller les consciences et agir
Innovation - Société

La COP1 Étudiante : un festival pour éveiller les consciences et agir

09 Oct 2019

À l’initiative de Skema Business School, les étudiants ont participé à leur première « Conference of Parties », à Paris. Une première réussie, qui devrait s’exporter rapidement.

À la Cité fertile, une friche industrielle située à Pantin (93), le 5 et 6 octobre dernier, plus de 1000 étudiants de toute la France se sont rassemblés pour un festival éco-citoyen, la « COP1 Étudiante ». Lancé par Mélanie Ciussi, responsable du programme innovation durable à Skema Business School, cet évènement s’est tenu tout le weekend avec pour mot d’ordre : « agir aujourd’hui pour préserver demain ». La COP1 Étudiante s’est déroulée dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Sans oublier néanmoins que face à l’urgence climatique et écologique, l’heure est à l’action.

« Créer des synergies d’actions »

Mélanie Ciussi avait fixé trois objectifs à cette première COP :

– accélérer la prise de conscience

– questionner notre société en profondeur

– et enfin « créer des synergies d’actions »

De nombreuses problématiques ont été également abordées à travers plusieurs ateliers-débats. Parmi les 12 thématiques proposées, les étudiants ont pu questionner, par exemple, « la démocratie dans les projets économiques et écologiques alternatifs », ou encore « le rôle des médias dans la transition écologique. »

Un succès

Les COPistes ont également participé à des activités pratiques et ludiques, comme jouer au jeu collectif de « la fresque du climat », créer leur propre déodorant bio, calculer leur empreinte carbone ou pitcher leur projet écolo.

Des professionnels sont intervenus pour partager leurs idées et leurs projets innovants. Parmi eux, Yonathan Parienti, de Horyou, Santiago Lefebvre, fondateur de ChangeNow Summit, Jean-Pierre Goux, mathématicien et romancier du Siècle Bleu, ainsi que l’inspirante Fatou Ndiaye, co-fondatrice de The Great Village.

Le succès de cette première COP étudiante donne aux organisateurs une belle énergie : ils souhaitent exporter le modèle à Belo Horizonte au Brésil, ainsi qu’au Maroc en 2020.

Ajoutez votre commentaire

*